L’Actualité Première journée des épreuves du bac

Plusieurs candidats libres jettent l’éponge

  • Placeholder

Correspondants Publié 20 Juin 2021 à 21:10

© Archives /Liberté
© Archives /Liberté

Selon les responsables de l’éducation, tous les moyens ont été mis en place afin de permettre aux candidats de passer leur examen dans de meilleures conditions.

à Bejaïa, ils étaient 16 388 candidats à se présenter aux épreuves du baccalauréat dans la wilaya, a indiqué un communiqué de la Direction de l’éducation. Les candidats libres sont quelque 5 362 à s’être inscrits à cet examen de fin d’année du cycle secondaire. Toutefois, le taux global des absents enregistré lors de cette première journée est de 9,45%. S’ils sont 44 à s’être absentés parmi les scolarisés sur les 11 026 inscrits, soit un taux de 0,40%, ils sont 1 505 candidats libres à manquer à l’appel, soit un taux de 28,07%.

Les candidats sont répartis sur les 60 centres d’examen situés aux quatre coins de la wilaya et dirigés par 5 120 encadreurs. Les candidats aux besoins spécifiques, qui sont au nombre de 16, ont bénéficié, selon le même communiqué, de “l’assistance nécessaire en application de la réglementation en vigueur”. 

La Direction de l’éducation a précisé n’avoir “ménagé aucun effort pour permettre aussi bien aux candidats qu’à l’encadrement de passer cet examen dans les meilleures conditions possibles”.  

Le même phénomène est observé à Sétif où, à l’occasion de la première journée des épreuves du baccalauréat, l’on a enregistré 2 427 candidats absents dont 104 scolarisés et 2 323 candidats libres répartis sur les 83 centres de déroulement de la wilaya de Sétif, soit un taux de 9,13% d’absentéisme enregistré parmi les 26 586 candidats inscrits. Le taux le plus élevé a été enregistré parmi les candidats libres avec un taux de 28,54%, soit près du tiers des candidats libres. 

Rappelons que 18 072 élèves scolarisés dans 102 lycées, 62 candidats de cinq écoles privées et 286 de l’école des cadets Ziad-Abdelaziz de Sétif sont inscrits pour passer les épreuves du baccalauréat, ainsi que 6 307 candidats libres et 1 700 autres de l’Onefd. 

À Bordj Bou-Arréridj, le coup d’envoi de cette session 2021 du baccalauréat a été donné par le wali, Mohamed Benmalek, qui a insisté sur le bon déroulement des épreuves et le respect du protocole sanitaire contre la Covid-19. “Nous avons tout prévu pour que cet examen se déroule dans de bonnes conditions”, a-t-il soutenu, tout en insistant sur la bonne prise en charge des 12 528 candidats. 

Selon la Direction de l’éducation, ces épreuves, qui s’étaleront sur cinq jours, se dérouleront dans 46 centres d’examen répartis à travers la wilaya. Afin d’assurer l’encadrement, pas moins de 4 440 agents (surveillant et administratif) ont été réquisitionnés. à Tizi Ouzou, le coup d’envoi de l’épreuve du bac à Tizi Ouzou a été donné officiellement, hier au lycée d’Oued Falli, à la sortie sud-ouest de la ville. Sur place, le directeur de l’éducation, Lalaoui Ahmed, a précisé que les centres d’examen à travers toute la wilaya de Tizi Ouzou accueillent, pour cette épreuve 2021, 18 773 candidats, dont 5 452, répartis sur 70 centres et dirigés par 6 000 encadreurs. 

Le même responsable a rassuré que tous les moyens nécessaires ont été mis en place, afin de permettre aux candidats de passer leur bac dans de meilleures conditions. 

Pour ce qui est des parents d’élèves, ceux rencontrés devant ce centre d’examen étaient tous unanimes à considérer cet examen comme une épreuve même pour les parents. “Je pense que nous sommes plus stressés par cet examen que nos enfants qui sont les premiers concernés par cette épreuve”, a souligné une parente. 

à Oran, au premier jour des épreuves du baccalauréat, de nombreux candidats ont estimé que l’examen d’arabe, passé dans la matinée, était abordable. “En tout cas, je pense avoir bien travaillé et que beaucoup s’en sont sortis”, a jugé une candidate, qui souhaite que le sujet d’éducation islamique, prévu pour l’après-midi, soit tout aussi accessible. Plus de 25 500 candidats, dont 8 186 libres comprenant également les détenus et les personnes en situation de handicap, étaient attendus pour les épreuves du baccalauréat dans la wilaya d’Oran. La Direction de l’éducation a indiqué que toutes les dispositions préventives contre la propagation du coronavirus ont été prises, des équipes médicales ayant été mobilisées pour encadrer les candidats appelés à respecter la distanciation physique.

À Aïn Témouchent, quelque 6 696 candidats dont 1 916 candidats libres ont rejoint hier les 24 centres d’examen, ainsi que 5 candidats issus de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques, lesquels ont été pris en charge par une équipe médicale et psychologique. Pour la réussite de cet événement, les organisateurs ont mobilisé tous les moyens humains et matériels nécessaires avec l’application stricte du protocole sanitaire de prévention contre le coronavirus, comme l’avait déclaré Chibani Boumediène, directeur de l’éducation nationale de cette wilaya. À Béni Saf, tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés dans les trois centres d’examen, surtout pour ce qui concerne l’application du protocole sanitaire et la préparation psychologique des candidats. Selon des échos, les candidats ont trouvé les sujets de la première journée abordables tout en espérant que les erreurs qui ont été décelées aux épreuves du BEM et de la 5e année primaire ne se reproduiront pas à l’examen du bac pour garder leurs chances de réussite intactes. à Sidi Bel Abbès, la première journée du baccalauréat, qui s’est déroulée dans de bonnes conditions, a été marquée par la défection de 924 candidats, à savoir 872 libres et 52 scolarisés, a indiqué, hier à Liberté, le chef de service de la scolarité et des examens scolaires.

M. Ouyougoute/F. Senoussaoui/ C. Bouarissa/K. Tighilt/S. Ould Ali/ M. Laradj/A. Bousmaha

 

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute