L’Actualité IL AURA LIEU DU 24 AU 27 MARS

Premier Festival international du fromage à Tizi Ouzou

  • Placeholder

Kouceila TIGHILT Publié 07 Mars 2022 à 22:05

© D. R.
© D. R.

La wilaya de Tizi Ouzou s’apprête à accueillir la 1re édition du Festival international du fromage. Il sera organisé du 24 au 27 mars prochains par la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA).

Cet événement, qui coïncidera avec la Journée mondiale du fromage, le 27 mars, verra la participation de représentants nombreux pays dont la Syrie, les Pays-Bas, la France et l’Espagne. 

S’exprimant hier, lors d’un point de presse, le président du bureau de wilaya de la CGEA, Nor El-Islam Ben Aoudia, a évoqué une manifestation économique importante pour la wilaya de Tizi Ouzou : “Nous espérons offrir une expérience intéressante et enrichissante. Pour ce qui est de la participation étrangère, certains invités ont déjà confirmé leur participation et nous attendons la confirmation d’autres participants.”

“Pour ce qui est du choix de Tizi Ouzou pour abriter cette manifestation, il se justifie par l’importance de sa production tant artisanale qu’industrielle de fromage”, a affirmé M. Ben Aoudia, estimant que la filière fromage dans la wilaya est organisée et surtout performante, ce qui assure un produit de qualité de l’étable à la table. 

Pour le conférencier, le métier de fromager sera également, à l’occasion de ce festival, au cœur de l’événement, en raison de son importance sociale et économique dans la région, voire dans le pays. “Ce métier représente une part essentielle de l’activité économique de la région”, a-t-il estimé. 

Quant aux objectifs de ce festival, M. Ben Aoudia a indiqué qu’il vise surtout à faire connaître la région et le métier de fromager, et ce, à commencer par la collecte de lait, la production des ferments, ainsi que toutes les activités et pratiques en rapport avec la sécurisation sanitaire des produits, leur conservation et leur emballage. 

De son côté, le docteur vétérinaire Chabane Aït El-Hadj, membre de la CGEA, a évoqué le côté scientifique de l’événement. “Parmi nos objectifs, créer un cadre d’échange d’informations et de documentation, et ce, grâce à la présence simultanée des différentes institutions, d’opérateurs, d’artisans, d’associations et de consommateurs, a-t-il affirmé.

“Cela permettra aussi la diffusion et le débat scientifique, notamment, sur l’évaluation des risques sanitaires et hygiéniques sur la qualité des fromages, les risques de pertes économiques et les risques sur la santé humaine”, a-t-il poursuivi. 

À noter que, selon la Direction des services agricoles (DSA), Tizi Ouzou compte 37 unités de laiteries et fromageries. Quant à la production laitière, elle est classée à la 4e place à l’échelle nationale en termes de collecte de lait cru, avec 136 748 850 litres/an dont 116 232 290 litres de lait de vache. Elle occupe, par ailleurs, la 5e position dans la production du fromage au niveau national.
 

K. TIGHILT

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute