L’Actualité APRÈS LA LEVÉE DES ENTRAVES BUREAUCRATIQUES SUR LES INVESTISSEMENTS

Près de 1 000 projets sont entrés en exploitation

  • Placeholder

EL BEY M. Publié 20 Mars 2022 à 23:07

Ahmed Zeghdar, ministre de l'industrie. © D. R.
Ahmed Zeghdar, ministre de l'industrie. © D. R.

D'autres projets sont en phase d'examen par la commission nationale chargée de l'étude des dossiers. 

Près de 1 000 projets  d'investissement  sont  entrés  en  exploitation au niveau national après la levée des  entraves  bureaucratiques, tandis que d'autres sont en phase d'examen par la commission nationale chargée de l'étude des dossiers d'investissement, a déclaré Ahmed Zeghdar, ministre de l’Industrie, accompagné  de  Mohamed Arkab, ministre  de l'Énergie et des Mines, à l'occasion de leur  visite  de  travail, hier, dans la wilaya de Médéa.

Le ministre de l’Industrie a salué les efforts des autorités locales concernant la levée des entraves bureaucratiques qui ont, a-t-il dit, permis le démarrage de la majorité des 37 projets qui étaient en souffrance, imprimant en même temps une dynamique de création de l'emploi dans cette wilaya, connue pour sa vocation agropastorale, mais qui dispose également d'un important tissu industriel composé de 6 450 petites et moyennes entreprises, de 4 zones industrielles et de 12 zones d'activités. 

Mohamed Arkab s’est félicité, par ailleurs, de l'important foncier industriel disponible constitué d'environ 200 ha, après les mesures de récupération entreprises par les autorités locales.

Ainsi, la disponibilité du foncier industriel et l'existence d’une main-d’œuvre qualifiée sont des facteurs attractifs pour les promoteurs pour venir investir dans la wilaya de Médéa, d'autant que les zones industrielles situées dans les régions algéroise et proche-algéroise ont atteint leur niveau de saturation.

Désormais, a ajouté le ministre, l’heure est venue pour que les efforts soient axés sur la promotion de l'agro-industrie, une condition nécessaire pour arriver à garantir la sécurité alimentaire du pays, sachant que les potentialités en matière de production agricole existent. 

Pour sa part, Mohamed Arkab a instruit les responsables du secteur d'accélérer le rythme de réalisation des projets de raccordement en énergie sur l'ensemble du territoire de la wilaya.

Le ministre insistera pour que le raccordement de la zone d'activités de Boughezoul figure dans l'ordre des priorités, ainsi que les centres de transformation électrique en faveur de 230 exploitations agricoles, dont 61 sites sont déjà dotées en énergie électrique dans le cadre du programme des zones d'ombre. 

La délégation ministérielle s'est rendue ensuite sur le site de la société Arab Metals, spécialisée dans  l'industrie du métal, notamment  la  production  du cuivre et du laiton  qui  sont  utilisés  dans  les  industries  électriques, la fabrication de robinets et les accessoires de menuiserie. “Tous les produits sont fabriqués selon les normes et les standards internationaux avec un taux d'intégration de plus de 88%”, a indiqué son directeur général. L’entreprise emploie quelque 160 travailleurs. 

La délégation ministérielle a visité, aussi, la Maison du filtre à air à Draâ Smar (localité sise à 7 km à l’ouest de Médéa), spécialisée dans la fabrication des filtres industriels destinés aux industries des hydrocarbures et aux industries électriques pour turbines à gaz.

Selon le ministre de l'Industrie, la production de la Maison du filtre a permis de satisfaire les besoins en filtres à air de la compagnie nationale Sonatrach et du groupe Sonelgaz, contribuant, ainsi, à la réduction de la facture d'importation de ce genre de produit. 

La délégation ministérielle a également visité la mine d'extraction de baryte. “C’est la première fois que nous avons un permis d'exploration 2020 et un permis d'exploitation 2021. Une performance qui n'a jamais été réalisée auparavant en Algérie, et ce, grâce aux efforts de M. le wali et des services de la direction des mines de la wilaya de Médéa et de tous les autres services qui ont contribué à la réalisation des études”, s’est félicité le ministre de l’Énergie. 
 

M. EL BEY

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute