L’Actualité LEUR EMBARCATION CHAVIRE PRÈS DE LA PLAGE DE SIDI DJELLOUL (BÉNI SAF)

Un marin pÊcheur mort et un autre porté disparu à Aïn Témouchent

  • Placeholder

M. LARADJ Publié 22 Mars 2022 à 21:21

© Archives
© Archives

Un marin pêcheur est mort et un autre est toujours porté disparu à Aïn Témouchent, après le chavirement de leur embarcation dans la nuit de lundi près de la plage de Sidi Djelloul, à Béni Saf, a-t-on appris de la Protection civile.

Sortis  comme  chaque  début  de  soirée  et  fidèles  à  leur  habitude, deux pêcheurs originaires de Béni Saf  ont gagné, dans la soirée de lundi dernier, leur embarcation pour s’adonner à leur sport favori, la pêche. Sauf que cette fois-ci, ils ignoraient que c’était leur dernier rendez-vous avec la mer.

Il était 22h17 exactement lorsque la permanence de l’unité marine de la Protection civile de Béni Saf a été alertée par un citoyen sur le naufrage d’une embarcation de pêche de petit métier avec à son bord deux marins pêcheurs, survenu non loin de la plage de Sidi Djelloul relevant de la commune de Sidi Safi, dans la daïra de Béni Saf plus exactement, à proximité de la zone rocheuse du nom de Sidi Ali.

Arrivée sur les lieux, l’équipe de plongée sous-marine de la Protection civile, qui a localisé l’embarcation a repêché le corps sans vie d’un des deux pêcheurs, K. M., 57 ans, qui était coincé dans les filets de pêche. 

Quant au second pêcheur, il est porté disparu. Les recherches entamées aux alentours par les plongeurs sous-marins ont été suspendues en raison d’une absence de visibilité, en pleine nuit, conjuguée à une mer démontée. 

Elles ont été reprises hier matin, dès 8h, dans l’espoir de retrouver le corps du disparu, même si les chances de le retrouver vivant s’amenuisent au fil du temps. Le corps de K. M. a été déposé à la morgue de l’hôpital de Béni Saf.
 

M. LARADJ 

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute