L’Actualité Air Algérie

Un membre du PNC appréhendé par les services de sécurité de l’aéroport de Paris Orly

  • Placeholder

Imène AMOKRANE Publié 20 Septembre 2021 à 14:36

Un membre de l'équipage d’Air Algérie a été "appréhendé" le samedi 18 septembre, par « les services de sécurité de l’aéroport de Paris Orly (France) suite à la découverte en sa possession d’une substance prohibée », a indiqué le service de communication de la compagnie nationale.

Toujours selon la même source, il s’agit d’ « un membre navigant commercial du vol AH1123 assurant la liaison Paris-Constantine», qui assure qu’ « Air Algérie a entamé des mesures administratives et conservatoires, à l’encontre du navigant mis en cause prévues par son règlement intérieur (arrêt de vol et suspension de la relation de travail) ».

Par ailleurs, Air Algérie annonce qu’elle  « se réserve le droit de se constituer partie civile dans cette affaire ».

 

Imène AMOKRANE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute