Culture 11e édition du Festival Orientalys à Montréal

Participation des artistes Akli D, Djam et Sidi Wacho

  • Placeholder

Yahia ARKAT Publié 17 Août 2021 à 08:52

© D.R
© D.R

Le chanteur globe-trotter Akli D participera en mode virtuel à l’ouverture du Festival Orientalys qui aura lieu du 19 au 22 août à Montréal (Québec), selon la programmation dévoilée par les organisateurs. Les spectacles du troubadour kabyle ainsi que ceux de Djam, ancien leader du groupe Djmawi Africa, et de Sidi Wacho, mariant à merveille hip-hop, musiques populaires et textes engagés, seront présentés en primeur en partenariat avec le Cabaret Sauvage de Paris. Avec son allure à la Bob Marley, le troubadour au banjo est un habitué de la scène montréalaise où il a eu à se produire à plusieurs reprises, à la grande joie de son public connaisseur.

L’auteur d’Ay abarman ! a en effet participé à de nombreux festivals outre-Atlantique, où il a fait bonne presse. L’ancien leader du groupe algérien Djmawi Africa est connu pour ses sonorités aux influences reggae. D’autres artistes nord-africains et orientaux seront de la partie, comme c’est le cas du groupe marocain Salamate Gnawet et l’orchestre Arabi qui ne manqueront pas d’exécuter les transes rituelles du gnawa et les qassidat arabo-andalouses.

L’édition de cette année sera hybride, puisqu’une partie des performances et des spectacles sera présentée en présentiel, contrairement à l’année dernière où l’ensemble de la programmation du rendez-vous estival s’était déroulée en mode virtuel en raison de la pandémie de Covid-19. “Cette édition hybride célébrera le retour de ‘’nos soleils’’ où chanteurs, danseurs, musiciens, animateurs, calligraphes et artisans raviveront nos imaginaires, au Vieux-Port comme sur la toile”, a indiqué Ghiwa Nakhlé, directrice générale du Festival Orientalys, dans un communiqué. Un espace Medina recréera l’ambiance artistique des villes d’Orient avec les aèdes, les danseuses du ventre, les artisans de certains métiers manuels et les senteurs des recettes de cuisine épicée. 

Des ateliers sont également prévus au programme, selon Émily Aouad, directrice de communication du Festival Orientalys. Des ateliers qui feront découvrir au public les arts traditionnels et contemporains de la région MENA. En outre, les enfants auront droit à des séances d’arts plastiques en marge des festivités.                         

 

  Yahia Arkat

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute