Des Gens et des Faits 58e partie

“LES SACRIFICES...”

  • Placeholder

Adila KATIA Publié 06 Avril 2022 à 12:00

Résumé : Lisa se rend chez elle et constate que Hamid est passé et a fouillé dans son casier. Elle se demande ce qu’il pouvait bien chercher. Elle retourne auprès de sa mère qui lui reproche encore une fois son attitude. Lisa se fâche. Elle ne veut plus en parler. Plus tard, Hamid lui envoie un message. Il est à Alger. Le fait qu’il ne soit pas avec sa famille chasse sa colère…

Le lendemain, en fin de journée, Hamid rentre, épuisé par la route. Maya l’accueille à bras ouverts, heureuse de le retrouver même s’il n’est parti que depuis vingt-quatre heures.
Lisa hoche la tête en souriant lorsqu’il entre dans la cuisine où elle préparait déjà le dîner.
-Bienvenue, lâche-t-elle sèchement.
-Merci…
Maya les rejoint et propose de lui faire un café, désignant la cafetière.
Mais Hamid refuse tout en prenant place à la table, la priant de s’asseoir elle aussi.
- J’en ai pris en route, dit-il en prenant la main de Maya.
C’et très gentil et je t’en remercie… Tu vas me manquer !
-Co… co… quoi… ?
Maya le regarde d’un air perdu. Elle s’essuie le coin de la bouche. Lisa se tourne vers eux et reprend les questions de sa mère.
-Comment ? Pourquoi ? Qu’est-ce que tu veux dire ? Pourquoi es-tu allé à Alger ? Qu’as-tu fait là-bas ?
-Écoute, il y a eu un sujet dont on n’a jamais parlé, dit Hamid. Chaque année, je faisais des demandes de visa pour partir aux USA et j’avais complètement oublié que j’avais rendez-vous pour ce matin !
-Tu blagues ? On est mariés depuis des mois et tu as omis de m’en parler pendant tout ce temps ! Je ne crois pas à l’oubli, trouve une autre excuse !
Hamid insiste.
-J’ai réellement oublié ! J’étais passé à la maison, pour récupérer le casier et je suis tombé sur le dossier que j’avais préparé et je n’avais pas idée de ce que j’allais faire ! Ensuite, il y a eu ce problème entre ma mère et toi…
Après, je suis parti ! J’avais besoin de m’éloigner ! Je suis parti sans l’avoir vraiment voulu !
- Super ! Et ensuite ? Qu’est ce qui t’empêchait de répondre à mes messages ? De m’appeler ? l’interroge Lisa, très dure. Et tu n’as jamais à parler de ce voyage que tu comptais faire seul ?
-Moi, j’ai toujours voyagé ! Je voulais qu’on parte en voyage et je t’ai dit de faire un passeport quand tu m’as dit ne pas en avoir eu de toute ta vie, lui rappelle-t-il. Je suis allé en Italie, en Espagne et en France ! J’ai toujours rêvé d’aller aux USA ! J’ai refait ma demande de visa et j’ignorais que ça allait marcher cette fois !
-Non, s’écrie-t-elle, mais tu es fou ! Partir aux USA… Comment t’es-tu débrouillé l’invitation ? demande-t-elle avant de réfléchir tout haut. Ou serait-ce mon cher frère qui te l’a envoyée ?
-Non, laisse ton frère tranquille ! J’ai des amis installés là-bas, lui rappelle-t-il. J’ai toujours voulu leur rendre visite, bien avant qu’on se connaisse ! C’est la troisième fois que je demande ce visa et cette fois, c’est la bonne ! Tu devrais partager ma joie au lieu de m’ennuyer avec tes questions ! C’est merveilleux ce qui m’arrive !
Maya lui prend les mains et les serre pour lui communiquer sa joie.
Elle prend une feuille et se met à lui écrire. “Je préparerais des gâteaux pour Sabri. Tu iras lui rendre visite, n’est-ce pas ?”
-Lui rendre visite, bien sûr que oui ! Mais pour ce qui est des gâteaux, à la douane, ils les réduiront en farine ! Ils sont très susceptibles. Ils fouillent tout, tout…
D’ailleurs, elhadja, tout ce qu’il attend de toi, ta bénédiction ! Rien de plus… Il est dans un pays où il y a tout sauf sa famille !
“Ta présence lui fera plaisir. Quand tu seras là-bas, fais-moi des vidéos de l’endroit où il habite…”
Lisa s’approche d’eux et lit.
-Et puis quoi encore ? Comme s’il allait partir demain ! Maman, il ne partira pas… Je n’accepterais pas qu’il nous laisse ! crie-t-elle. Car, il n’a jamais été question qu’il parte loin d’ici ! Il a omis d’en parler parce qu’il sait que je serais contre ! Tu entends, tu ne partiras pas !
Hamid se lève, elle vient de l’énerver.
-J’ai toujours rêvé de m’y rendre ! Je partirai que ça te plaise ou non.

À SUIVRE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute