Économie PRODUCTION DE PÉTROLE ET DE GAZ

Eni met le paquet sur l’Afrique

  • Placeholder

Ali TITOUCHE Publié 19 Mars 2022 à 22:39

© D. R.
© D. R.

Le groupe italien Eni  a déclaré, vendredi, pouvoir augmenter substantiellement sa production de pétrole et de gaz d’ici à 2025. Tout en promettant aux investisseurs de meilleurs rendements, la compagnie italienne s’est engagée à accélérer davantage le rythme de son ambition climatique pour pouvoir être au rendez-vous de neutralité carbone d’ici à 2050.

Le patron d’Eni, Claudio Descalzi, a ainsi souligné que son groupe entend tirer profit de ses activités mondiales dans l’amont pétrolier et gazier et de ses partenariats avec les pays producteurs pour pouvoir augmenter sa production gazière de plus de 14 milliards de mètres cubes à court et moyen termes.

Le plus grand producteur étranger de pétrole et de gaz en Afrique affiche ainsi de bonnes ambitions en Algérie, en Égypte, au Congo, en Angola et au Mozambique, où il est attributaire de plusieurs permis d’exploration et d’exploitation. 

Le groupe italien a arrêté un plan de rachat d’actions de 1,1 milliard d’euros, lequel serait susceptible d’être renforcé si le pétrole Brent venait à se perpétuer au-dessus de 90 dollars le baril.

Eni a indiqué que sa production de pétrole et de gaz augmenterait en moyenne de 3% par an au cours des quatre prochaines années, contre 4% dans son plan précédent. 

Cependant, le patron de la firme italienne a expliqué que produire plus de gaz ne signifierait pas abandonner les objectifs climatiques de son groupe.

Il a ainsi souligné qu’Eni s’affaire à réorganiser ses activités pétrolières et gazières et se tourne vers les énergies renouvelables à faible émission de carbone, qui constitueront l’épine dorsale de la stratégie de l’entreprise à l’avenir.

Les objectifs de son groupe en la matière portent sur une réduction de 35% de ses émissions à effet de serre d’ici à 2030 et de 80% d’ici à 2040, révisant ainsi à la hausse ses objectifs initialement annoncés. 
 

Ali T.

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute