Économie LA NOUVELLE INSTITUTION FINANCERA LES PROJETS DE LOGEMENT TOUTES FORMULES CONFONDUES

La Banque de l’habitat opérationnelle en novembre

  • Placeholder

Badreddine KHRIS Publié 09 Avril 2022 à 12:00

© Archives Liberté
© Archives Liberté

La banque dédiée au financement des projets d’habitat sera lancée le 1er novembre prochain. C’est ce qu’a annoncé jeudi le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi.

Cette nouvelle institution financière naîtra en fait de la transformation de la Caisse nationale du logement (CNL), décidée il y a plusieurs mois par les pouvoirs publics. Cette décision a d’ailleurs été examinée mercredi dernier en réunion de gouvernement, où il a été convenu de mettre en place un bureau d’études chargé d’apporter des solutions aux problèmes techniques et financiers empêchant cette opération, a expliqué le ministre, qui s’est exprimé dans une déclaration à la presse en marge d’une plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales.

C’est au cours de cette réunion que la date du lancement de cette banque du logement a été fixée pour le 1er novembre 2022, a précisé M. Belaribi. Pour lui, “la banque du logement se veut une institution financière qui facilitera au secteur de l’habitat le financement des programmes de logement, toutes formules confondues, sociales et autres, et optimisera la cadence de la réalisation et du lancement des projets”.

La création de la Banque de l’habitat figure, a rappelé Mohamed Tarek Belaribi, parmi les 54 engagements du programme électoral du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Il faut dire que le changement des statuts et des missions de la CNL pour en faire un établissement financier a pour but de pouvoir contribuer au financement du logement sur d’autres ressources que celles du budget de l’État, a affirmé le mois de janvier dernier son directeur général, M. Ahmed Belayat.

Cette mutation de la Caisse s’inscrit, selon le DG, dans le cadre d’une nouvelle philosophie de production du logement. M. Belayat a souligné que cet organisme (CNL), qui deviendra établissement financier, veut se placer au centre d’une équation “épargne-accès au logement”.

En tant qu’établissement financier, “il se doit, d’ores et déjà, de réfléchir à la mise en place de nouveaux produits pour collecter cette épargne et financer le logement sur d’autres ressources que celles du budget de l’État”, a déclaré M. Belayat à la revue Batisseur.dz de la CNL.

Mieux, d’autres produits financiers seront également mis sur le marché, a promis le DG. Plus explicite, il avouera que “la CNL n’a pas la prétention d’être une banque à guichet, ni une banque commerciale classique”. Sa mission en tant qu’établissement financier, a-t-il signifié, est d’organiser la collecte de l’épargne des ménages à travers les réseaux bancaires et les agences d’Algérie Poste et permettre ainsi à l’État de financer le logement sur d’autres ressources que celles du Trésor.

Ce nouveau schéma, a-t-il relevé, sera accompagné par une évaluation plus fine de la demande et un dispositif d’octroi des aides mieux ciblé pour les différents segments de logement qui seront mis en place.

“Il ne faut pas oublier que l’épargne est devenue un produit commercial sur lequel se concurrencent toutes les banques depuis que l’on a supprimé ce lien entre celle-ci (l’épargne) et l’accès au logement”, a souligné M. Belayat, pour qui la ressource stable qui permet de financer le logement dans tous les pays du monde reste l’épargne des ménages. Il a rappelé que c’est à partir de 1998 que la règle de l’épargne a été abandonnée.

B. K.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 60 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  3. Déclaration d’Issad Rebrab

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute