Économie La 4e édition s'est ouverte hier à Oran

Les ambitions d'Invest Expo 2022

  • Placeholder

Arezki M. Publié 15 Mars 2022 à 10:17

La 4e édition du Salon de l’industrie, du BTP, de l’énergie, de la logistique et de l’export d’Oran, Oran Invest Expo, a été inaugurée, hier matin,  au palais des expositions du Centre des conventions d’Oran (CCO) Ahmed-Ben-Ahmed avec la participation de 92 exposants, dont des sociétés publiques et privées, ainsi que des filiales d’entreprises étrangères. Les initiateurs de ce salon organisé sous le parrainage du ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, en partenariat avec l’Agence algérienne de promotion du commerce extérieur (Algex), la Confédération nationale du patronat citoyen (CAPC) et la Bourse de sous-traitance et de partenariat de l’Ouest (BSTPO), ambitionnent de “créer une dynamique dans les cinq secteurs économiques névralgiques pour booster la production nationale et promouvoir les exportations hors hydrocarbures”.

Le commissaire du salon, Ahmed Haniche, a déclaré, en marge de ce salon, que cette manifestation vise à “instaurer une cohésion entre des secteurs économiques complémentaires”. “Nous espérons, à travers l’organisation de ce salon, favoriser les partenariats et les échanges entre les entreprises publiques et privées dans les cinq secteurs de l'industrie, du BTP, de l'énergie, de la logistique et de l'export qui sont la locomotive de l’économie nationale”, a ajouté Ahmed Haniche.

La 3e édition d’Oran Invest Expo, en 2021, avait permis la conclusion de 50 accords de partenariat dans divers secteurs économiques, alors que cette année, les organisateurs espèrent la signature de 80 accords de partenariat. “Nous attendons également 5 000 visiteurs, dont certains viennent de Chine et de pays africains”, a affirmé M. Haniche.  Outre les sociétés économiques, des espaces d’exposition ont été réservés à l’université des sciences et de la technologie d’Oran Mohamed-Boudiaf (USTO) et au centre universitaire de Maghnia, ainsi qu’à des organismes intervenant dans le financement et l’accompagnement des petites et moyennes entreprises (Fgar, Andi).

Des conférences sont programmées durant la deuxième journée de ce salon pour “informer les opérateurs économiques sur les mécanismes d’accompagnement et de promotion des exportations” et “dégager des pistes de réflexion sur la relance de la production nationale et la promotion du produit local”. Le commissaire du salon estime que l’économie nationale se trouve aujourd’hui dans une “conjoncture favorable” grâce à “la volonté et surtout aux efforts des pouvoirs publics qui ont mis à la disposition des entreprises toutes les conditions nécessaires pour la relance de l’appareil productif national”. 

Des rencontres professionnelles B to B sont également programmées dans le but de créer une “intégration économique” entre ces cinq secteurs d’activité.  Le salon Oran Invest Expo, qui se poursuivra jusqu’au 17 mars, constitue, selon ses organisateurs, “un rendez-vous d’échanges, d’affaires et de partenariat pour les professionnels des secteurs de l’industrie, du BTP, de la logistique et de l’export”. 

 


Arezki M.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute