L’Algérie profonde SADEG DE SIDI BEL-ABBÈS

698 cas de vol de l’énergie électrique en 2021

  • Placeholder

A. BOUSMAHA Publié 06 Février 2022 à 15:50

© D. R.
© D. R.

Pas moins de 698 cas de vol d’électricité ont été enregistrés en 2021 à travers l’ensemble du territoire de la wilaya de Sidi Bel-Abbès et à la suite desquels 36 faussaires ont été traduits devant la justice, a indiqué un communiqué de la cellule de communication de la direction locale de distribution de l’électricité et du gaz. 

Il s’agit de deux sortes de vol de l’énergie électrique, soit à travers des branchements illicites qui ne permettent aucune facturation ou par le biais de fraude sur la consommation réelle relevée par les compteurs électriques.

“Loin des risques et des conséquences qui se répercutent négativement sur les biens et les personnes, ainsi que sur qualité de service, le vol d’électricité entraîne des pertes financières qui nuisent au budget de l’entreprise”, lit-on dans le document de la Sadeg.

Outre ces nuisances, le communiqué de la Sadeg a signalé que le vol de l’électricité entraîne plusieurs pannes techniques, notamment de fortes tensions sur la capacité des installations électriques et gazières, des pannes fréquentes et des perturbations dans l’approvisionnement en énergie pour les clients, ainsi qu’une diminution importante de la tension avec sa récurrence. 

Et d’ajouter : “Ces vols ont également pour conséquence plus de charge sur les transformateurs, les branchements et sur la capacité d’absorption, sans oublier le phénomène croissant des cas d’agression contre les agents de la Sadeg.”

Face à cette situation, des procédures administratives et judiciaires ont été engagées par la Sadeg pour recouvrer les créances et les dédommagements, à l’issue desquelles elle a pu récupérer 6 gigawatts. 

Aussi, la plupart des contentieux ont été réglés à l’amiable, excepté 36 dossiers qui ont été portés devant la justice, dont 18 affaires traitées, leurs mis en cause ayant écopé de peines allant de six mois à un an de prison ferme. Quant aux 18 autres dossiers, ils sont en cours de jugement.
 

A. BOUSMAHA

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute