L’Algérie profonde AÏN TÉMOUCHENT

80 enfants autistes seulement sont pris en charge

  • Placeholder

M. LARADJ Publié 05 Avril 2022 à 12:00

Le nombre d’autistes a connu une courbe ascendante ces dernières années. © D. R.
Le nombre d’autistes a connu une courbe ascendante ces dernières années. © D. R.

L’actuel centre de protection et de réadaptation des enfants autistes de Aïn Témouchent ne répond plus aux besoins exprimés par l’association locale de prise en charge de cette catégorie de malades.

Encore une fois, les parents des enfants autistes ont saisi l’occasion de la célébration de la journée de sensibilisation au trouble d’autisme pour revendiquer la réalisation d’un réel centre de prise en charge des enfants autistes digne de ce nom dans la wilaya de Aïn Témouchent, eu égard au nombre sans cesse grandissant d’enfants autistes. L’actuel centre de protection et de réadaptation des enfants autistes de Aïn Témouchent ne répond plus aux besoins exprimés par l’association locale de prise en charge de cette catégorie de malades.

Il va sans dire que le centre de protection et de réadaptation des enfants autistes actuel est exigu, dans la mesure où sa capacité d’accueil est très limitée. Cette revendication, rappelons-le, a été exposée à la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine lors de sa visite effectuée dans la wilaya de Aïn Témouchent en avril 2019 et qui a catégoriquement rejeté l’idée d’un financement de ce projet par son département, projet évalué rappelons-le à cette époque à 16 milliards de centimes et dont le terrain se situé à proximité de l’université Belhadj-Bouchaïb.

C’est ce qui s’est dégagé de la journée d’étude sur les méthodes de prise en charge psychologique et médicale de cette catégorie, organisée dimanche par l’encadrement du centre d’assistance et de réadaptation des enfants autistes à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, qui coïncide avec le 2 avril. Un grand nombre d’activités a été organisé dimanche et lundi à l’occasion de la célébration de cette journée.

À cette occasion, l’association d’assistance et de réadaptation des enfants autistes de Aïn Témouchent a pris une louable initiative d’élaborer un riche programme en présence de autorités locales, à leur tête le wali.

Celui-ci s’est exprimé pour la circonstance et n’a pas caché qu’il ne lésinera sur aucun effort pour prendre en charge cette catégorie et la soutenir, sachant que le nombre des autistes a connu une courbe ascendante au cours de ces dernières années dont les raisons restent inconnues. Ce qui constitue une source d’anxiété et un état d’alerte chez les parents mais aussi chez ceux en charge de cette forme de maladie qui nous oblige à prendre les mesures qui s’imposent.

Dans la wilaya de Aïn Témouchent, sur un nombre de 350 autistes inscrits, 80 seulement ont eu la chance d’une prise en charge dans ce centre, comme l’avait révélé dans son allocation d’ouverture Bouazza Abid Abdelaziz, chef du centre de protection et de réadaptation des enfants autistes de Aïn Témouchent, qui a indiqué que cette journée mondiale de sensibilisation est une occasion pour tous ceux qui affichent leur volonté d’aider et de défendre cette catégorie qui souffre de ce type de maladie en répondant à leur appel afin de leur permettre de vivre dans un futur meilleur.

Aussi bien les parents que les responsables locaux gardent toujours l’espoir de bénéficier d’un centre digne de ce nom pour la prise en charge et l’assistance d’un grand nombre d’enfants autistes de la wilaya. “Les parents ont cru en nos capacités et nous ont fait confiance. Nous sommes fiers de vous, de votre résignation et de votre détermination”, s’est félicité l’orateur en s’adressant aux parents.

M. LARADJ

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute