L’Algérie profonde IHITOUSSEN (BOUZEGUÈNE)

À quand le lancement du foyer de jeunes ?

  • Placeholder

NATH OUKACI Kamel Publié 13 Avril 2022 à 12:00

Vue du village Ihitoussen, dans la commune de Bouzeguène © D. R.
Vue du village Ihitoussen, dans la commune de Bouzeguène © D. R.

Le président de l’APC, Bessaha Mourad, préconise son lancement dans les plus brefs délais, promettant le vote d’une subvention supplémentaire pour sa concrétisation.

Le projet du foyer de jeunes du village d’Ihitoussen, accordé par l’APC de Bouzeguène (wilaya de Tizi Ouzou) en 2011, tarde à voir le jour. Il est vrai que lors de son attribution, l’absence d’assiette foncière adéquate pour son implantation avait fortement pesé sur sa concrétisation.

Soumis, à maintes reprises, à l’assemblée générale du village, le choix de deux ou trois terrains n’avait pas suscité l’unanimité des villageois, notamment pour enclavement ou absence d’accès pour les engins… À l’époque, les services techniques de l’APC avaient expliqué que les difficultés dues au manque d’accès influeraient négativement sur l’enveloppe financière.

Le projet de foyer de jeunes d’Ihitoussen est ensuite tombé dans l’oubli jusqu’en 2017, quand les nouveaux responsables du village ont proposé le site de Tahanuts n’Tejmâat. L’assemblée du village n’avait suscité aucune réserve ni opposition. L’APC avait opéré les analyses du sol et les résultats avaient été concluants.

Il a fallu attendre l’année 2017, avec l’ouverture d’une route entre l’école primaire Chahid-Mohand Ouamer-Aliane et la placette du lieudit Annar, près de l’ancien cimetière, pour permettre aux villageois d’accéder à un choix varié d’assiettes de terrain du village. Le foyer de jeunes, dont la superficie avoisine les 110 mètres carrés, pourrait y être implanté aisément.

Le choix du terrain proposé durant l’assemblée générale n’avait, encore une fois, pas motivé d’opposition. Les villageois considéraient que le projet constituait un acquis considérable pour les jeunes du village.

Pour ce faire, l’APC a obligé le village à prendre en charge le financement des analyses du sol en raison de l’annulation des analyses opérées à Tahanuts n’Tejmâat. Mme Cherifi, responsable du laboratoire d’analyse du sol et béton à Tizi Ouzou, s’est déplacée au village où elle a prélevé des échantillons de terre.

Les résultats, qui étaient concluants, ont été remis aux responsables du village, avec des conseils pour opérer les fouilles, réaliser les fondations et le mur d’enceinte. Les consultations lancées par l’APC et le choix de l’entreprise de réalisation avaient pris du temps. L’accord pour l’entame du projet avait abouti en 2019, malheureusement, son lancement n’avait pas eu lieu. Le foyer est, à ce jour, en stand-by.

Cependant, avec le coût des matériaux de construction qui ont, entre temps, explosé, les 4 millions de dinars de l’enveloppe financière du foyer de jeunes ne pourront pas faire avancer le chantier.
À propos de ce foyer de jeunes, le président de l’APC, Bessaha Mourad, préconise son lancement dans les plus brefs délais, promettant le vote d’une subvention supplémentaire conséquente pour sa concrétisation.

Il faut rappeler qu’entre 2015 et 2018, des fiches techniques ont été établies par l’APC et toutes ont été accordées pour le financement de projets. Il s’agit de 4 millions de dinars pour la route de Tala n’Sidi Bessaa, 4 millions de dinars pour la fontaine de Taghaza, 3 millions de dinars pour le confortement du cimetière (gabionnage).

L’APW avait accordé également une subvention de 200 000 DA à l’association féminine, pour la finition de son siège. Enfin, un stade de football avec pose de gazon synthétique a été réalisé sur les fonds du village et a coûté 5,4 millions de dinars. Il a été inauguré en présence des anciens joueurs de la JSK.

KAMEL NATH OUKACI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute