L’Algérie profonde SOUK AHRAS

Accord pour l’aménagement de 33 forages

  • Placeholder

A. ALLIA Publié 04 Mars 2022 à 16:11

Les bénéficiaires des autorisations de forage souffrent de la cherté des équipements. © D. R.
Les bénéficiaires des autorisations de forage souffrent de la cherté des équipements. © D. R.

Le plus grand problème qui  entrave la délivrance des autorisations de forage   aux  agriculteurs  se  rapporte  à  la  nature  des  terrains exploités, expliquent les responsables en charge du dossier.

La direction des ressources en eau de la wilaya de Souk Ahras a donné son feu vert à l’aménagement de 33 forages à des fellahs de la région, depuis le début de l’année en cours.

Cette mesure devrait bénéficier, avant la fin de l’exercice 2022, à tous ou partie des 186 exploitants qui ont déposé leurs demandes au niveau du guichet unique institué à cet effet, apprend-on auprès l’un des responsables de la DRE locale, Salaheddine Aouadi, qui indique que les fellahs concernés sont domiciliés dans les communes de Sidi Fredj, Merahna, Mechroha, Terreguelt et Saf El-Ouidene. 

Ce, après étude approfondie du dossier du demandeur par les représentants de la direction régionale de l’Anrh Constantine, de ceux de l’antenne locale de l’Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau et des directions des services agricoles et de l’environnement, membres dudit guichet unique, précise M. Aouadi.

Ce dernier fait noter que les agriculteurs auxquels ces permis ont été accordés se proposent d’utiliser ces puits pour irriguer des oliviers, des cerisiers et pistachiers cultivés de manière expérimentale dans les communes de Sidi Fredj, Oum Laadhaim et Terreguelt, ainsi que des zones limitées de légumes et de cultures stratégiques telles que la pomme de terre et l’irrigation éventuelle des surfaces dédiées à la céréaliculture.

Et d’ajouter que les responsables du guichet unique s’intéressent particulièrement à l’opportunité de l’investissement agricole requis, ainsi qu’à la situation du foncier faisant l’objet de forage, révélant que le plus grand problème, qui entrave la délivrance de ces autorisations, se rapporte à la nature des terrains exploités. 

Au cours de l’entretien, nous apprendrons que les bénéficiaires de ces autorisations souffrent et restent tributaires de la disponibilité des équipements de forage qui nécessitent des fonds importants par rapport au montant du soutien apporté par les services agricoles.

“C’est la raison pour laquelle l’agriculteur qui bénéficie d’autorisation doit préparer un dossier au niveau de la direction des services agricoles pour bénéficier du soutien financier nécessaire pour la réalisation du forage”, informe le représentant de la direction des ressources en eau.

Évoquant les mesures préconisées pour préserver les ressources en eau emmagasinées en profondeur et leur protection contre la pollution, M. Aouadi indique que la DRE œuvre en coordination avec les services agricoles pour promulguer des arrêtés de wilaya interdisant l’octroi de ce type d’autorisations aux fellahs qui projettent d’aménager des puits à proximité des nappes souterraines.
 

A. ALLIA

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute