L’Algérie profonde JIJEL

Cap sur l’électrification des exploitations agricoles

  • Placeholder

Amor ZOUIKRI Publié 29 Mars 2022 à 10:16

© D.R
© D.R

Un programme d’électrification des exploitations agricoles est mis en œuvre à Jijel à travers l’ensemble des 28 communes pour mettre un terme à une préoccupation longtemps soulevée par les agriculteurs. Outre les exploitations à relier au réseau électrique, il est également question de raccorder les périmètres agricoles qui n’ont pas encore bénéficié de la mise en place d’un programme d’électrification. Cette opération a permis d’achever les travaux de mise en place de réseaux électriques au niveau de 161 exploitations, dont 95 ont été mis en service sur un ensemble de 438 exploitations retenues pour ces projets d’électrification.

Les travaux engagés ont nécessité un montant dépassant les 400 milliards de centimes pour couvrir les besoins de l’ensemble des exploitations à électrifier. Les raccordements électriques sont gratuits pour les agriculteurs qui n’ont plus qu’à relier leurs exploitations aux compteurs électriques installés à cet effet. Il convient de souligner que ce programme est annoncé comme une priorité pour arriver à couvrir les besoins de la totalité des exploitations agricoles en énergie électrique. 

Au périmètre agricole de Zene, s’étendant entre les communes d’El-Milia et Settara, à l’extrême est de la wilaya de Jijel, plusieurs exploitations ont bénéficié du raccordement à l’électricité. “Le problème de l’électricité ne se pose normalement plus pour nous, le réseau est réalisé, il ne reste que l’achever pour raccorder nos exploitations”, indique un exploitant, rencontré sur les lieux de ce périmètre. Il précise toutefois que “ce projet touche pour le moment la partie relevant de Settara, mais il ne tardera pas à atteindre les exploitations du côté d’El-Milia”. 

Dans son exploitation s’étendant sur plusieurs hectares, cet agriculteur salue cette opération, indispensable, selon lui, au développement de l’activité agricole dans ce périmètre. Pour lui, il est désormais permis d’envisager l’irrigation de son exploitation et de se lancer dans d’autres activités, tel l’élevage avicole, selon ses projections. C’est dire toute l’importance de la mise en place d’un tel réseau, qui a longtemps empêché des exploitants à développer leurs investissements. 

S’il est en passe d’être réglé dans les exploitations agricoles, le problème de l'électrification demeure soulevé dans certaines communes pour raccorder les logements acquis dans le cadre de la construction rurale. L'éloignement de ces logements des réseaux est l’obstacle majeur que soulèvent des bénéficiaires des programmes de la construction rurale. “La condition pour le raccordement de la maison à l’électricité est qu’elle ne soit pas éloignée de plus de 25 m du poteau électrique, or, il n’y pas de poteaux ici”, déplorait, il y a quelques mois, un habitant d’El-Maida, une localité enclavée dans une zone d’ombre relevant de la commune de Ghebala. Alors que le taux d’électrification dépasse les 98% dans la wilaya de Jijel, quelques poches, situées dans des zones d’ombre éloignées demeurent sans électricité.

 


Amor Z.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute