L’Algérie profonde ZONES HUMIDES À SOUK AHRAS

Cap sur la protection des oiseaux d’eau

  • Placeholder

A. ALLIA Publié 04 Février 2022 à 18:24

Ces oiseaux, qui appartiennent à 20 espèces dépendantes des zones humides, ont été observés dans les 4 barrages de la wilaya. © D. R.
Ces oiseaux, qui appartiennent à 20 espèces dépendantes des zones humides, ont été observés dans les 4 barrages de la wilaya. © D. R.

Le  suivi  à  long  terme  des  oiseaux  d'eau  à  l'échelle  continentale fournit des données cruciales pour la conservation  de  ces  espèces, de  leur habitat et des zones humides.

Rendant  compte  du  récent  recensement  des  oiseaux  d’eau  nicheurs  et migrateurs effectué par son service, en coordination avec  le  réseau régional de dénombrement, le chef du bureau des espèces protégées, de la chasse et des activités cynégétiques de Souk Ahras indique que 2086 oiseaux d’eau ont été dénombrés sur les zones humides de cette wilaya.

Ahmed Chergui a ajouté que les espèces observées durant ce dénombrement sont notamment le canard colvert, le héron blanc, la foulque macroule, la châtaigne d'eau, le goéland, le flamant rose, l'érismature à tête blanche, le grèbe, le grand cormoran, la sarcelle d’hiver et le petit gravelot.

La même source signale que ces oiseaux, qui appartiennent à 20 espèces écologiquement dépendantes des zones humides, ont été observés dans les 4 barrages (Oued Charef, Oued Melleg, Aïn Dalia et Tiffech), en précisant qu’aucun oiseau n’a été observé à travers les sept autres plans d’eau de la wilaya, qui sont totalement à sec actuellement.

Rappelant que ce comptage a été effectué du 24 au 26 janvier dans le cadre du dénombrement national des oiseaux d’eau migrateurs, ce responsable a fait noter que le suivi à long terme des oiseaux d'eau à l'échelle continentale fournit des données cruciales pour la conservation des oiseaux d'eaux, de leur habitat et des zones humides.

M. Chergui a relevé que l’opération intervient à la veille de la journée mondiale des zones humides, célébrée cette année sous le thème “Agir pour les zones humides, c'est agir pour l'homme et la nature”. Et de souligner que les services de la conservation appellent, en la circonstance, à la contribution de tous les citoyens pour la protection de l’avifaune sauvage et des zones humides.

Ceci “en luttant efficacement contre le braconnage, la pollution par les eaux usées et la surexploitation des ressources en eau, tout en multipliant les actions de reboisement des bassins versants des barrages et en poursuivant les travaux de correction torrentielle et les campagnes de nettoyage des forêts”, insistera notre interlocuteur.

S’attardant sur les actions de la conservation des forêts, il a révélé que celles-ci sont dirigées notamment vers la préservation des écosystèmes naturels par la réalisation des programmes de reboisement et de lutte contre l’érosion hydrique.

Il y a lieu d’indiquer que la wilaya de Souk Ahras est bien lotie dans ce domaine, avec 11 zones humides, dont trois naturelles, qui sont situées à Medjen Dedjajdj, Medjen Bouhsane et El-M’kimen, toutes dans la commune frontalière de Sidi Fredj.

Les plans d’eau du barrage de Tiffech, la retenue collinaire de Tiffech, barrage d’Oued Charef, la retenue collinaire Batoum dans la commune de Taoura, le lac Boumâaraf Sebti, le barrage d’Ouldjet Melleg, dans celle de Dreaa, la retenue collinaire de Hammam-Cheb à M’daourouch et le barrage de Aïn Dalia à Hannencha sont, quant à eux, recensés comme zones humides artificielles.
 

A. ALLIA

 

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute