L’Algérie profonde Dépistage précoce du cancer du col de l’utérus

Caravane des sages-femmes à Médéa

  • Placeholder

EL BEY M. Publié 14 Mars 2022 à 09:55

© D.R
© D.R

Des caravanes de prévention et de dépistage précoce du cancer du col de l’utérus ont été lancées, jeudi, à partir de l’établissement public hospitalier (EPH) de Ksar El-Boukhari. Répartie en trois groupes, composés des membres de l’Organisation nationale des sages-femmes, la caravane, qui a adopté le slogan “Ta santé est ton devoir et ta tranquillité, il ne faut pas hésiter”, sillonnera du 11 au 15 mars les communes de la région sud-ouest de la wilaya pour sensibiliser les femmes sur la nécessité de se faire dépister contre le cancer du col de l’utérus.

La campagne de dépistage sera consacrée à prendre des prélèvements d’échantillons des cas suspects, qui seront ensuite envoyés pour des analyses de laboratoire, en collaboration avec les praticiens Chenini et Rahmani de Berrouaghia, spécialistes en autopsie et en cytologie. Selon la direction de l’EPH de Ksar El-Boukhari, la caravane des sages-femmes se rendra dans les communes de M’fatha, d’Ould Antar et d’Ouled Hellal, où elle procèdera à des “consultations axées sur le dépistage basé sur un frottis au niveau du col de l’utérus pour déceler toute présence de cellules cancéreuses”. “Tous les cas dépistés positifs seront pris en charge par les parties actives participant à l’opération de prévention du cancer précoce du col de l’utérus, notamment les associations agissant dans ce domaine, avec la mobilisation du corps médical et paramédical de l’EPH de Ksar El-Boukhari et de l’EPSP de Ksar El-Boukhari”, est-il noté.

L’initiative de l’Organisation nationale des sages-femmes, consistant à initier des campagnes de prévention contre le cancer du sein et du col de l’utérus, vient se greffer à l’activité exercée au sein des maternités dans les hôpitaux et les polycliniques où leurs tâches sont réparties entre accouchements, consultations prénatales et consultations postnatales.

 

 

M. EL BEY

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute