L’Algérie profonde WILAYA DE BÉJAÏA

Création de mini-zones d’activité dans les communes

  • Placeholder

M. OUYOUGOUTE Publié 12 Février 2022 à 10:32

© D.R
© D.R

Le wali de Béjaïa, Kameleddine Karbouche, a présidé, en milieu de semaine, une réunion de travail pour examiner l’avancement des travaux au niveau des nouvelles zones industrielles. Il a saisi cette occasion pour annoncer la création prochainement de mini-zones d’activité, prévues dans les communes de Taourirt Ighil, d’Aokas et de Kendira. La rencontre s’est tenue en présence de tous les directeurs d’exécutif concernés par le volet investissement, pour évaluer l’état d’avancement de ces zones d’activité, sachant notamment que l’investissement ne peut se traduire dans les faits qu’avec l’achèvement des zones d’activité devant recevoir lesdits projets. “Le pourcentage de réalisation de la zone d’activité Malako, dans la commune de Saddouk, a atteint les 70%”, a indiqué un communiqué de la wilaya, alors que l’étude du projet de réalisation “d’une zone industrielle au lieu-dit Bouqlaa, dans la commune d’El-Kseur, est achevée”, dans l’attente de l’entame des travaux, comprenant notamment “le nivellement du sol, la réalisation des routes et de l’éclairage public et le raccordement aux divers réseaux”.

Le chef de l’exécutif a demandé aux directeurs concernés d’accélérer la cadence des travaux de ces zones d’activité en vue de les distribuer aux porteurs de projet d’investissement. Le directeur de l’Agence foncière de wilaya pour la gestion et la régulation de l’immobilier urbain, Hakim Bourras, a présenté une situation détaillée comprenant toutes les propositions pour la création de nouvelles mini-zones d’affaires au niveau des communes de Taourirt Ighil, d’Aokas et de Kendira. Le wali a appelé à une meilleure coordination entre toutes les administrations concernées afin d’avancer dans ce dossier et accélérer le rythme des investissements. Le communiqué de la wilaya a indiqué que des réunions périodiques seront organisées pour rattraper le retard, accusé dans l’achèvement des travaux.

 

 

M. Ouyougoute

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute