L’Algérie profonde CHAMBRE DE L’ARTISANAT DE MILA

Création prochaine d’une école de formation

  • Placeholder

APS Publié 11 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

■ La Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de la wilaya de Mila entend créer prochainement une école de formation, l'étude de faisabilité étant établie et transmise à la tutelle pour approbation, a-t-on appris, samedi, auprès de cet organisme.

Le directeur de la CAM, Aissa Boulouednine, a précisé à l'APS, que l'étude de faisabilité relative à la création de cet établissement de formation a été élaborée et transmise au ministère de tutelle pour approbation afin que cette école soit “bientôt” mise en service.

La création d'une école de ce genre au niveau de la CAM intervient conformément au décret ministériel n 01 du 7 novembre 2021, relatif aux modalités de création et de gestion d'une école de formation et de perfectionnement au niveau des Chambres de l'artisanat et des métiers, a souligné la même source.

Une fois entrée en service, cette école, a-t-il ajouté, offrira des possibilités de formation à un “prix symbolique” à différentes catégories de la société, tous âges confondus et de niveaux d'études différents dans toutes les disciplines inscrites dans la nomenclature des activités de l'artisanat et des métiers qui s’élèvent à 338.

L'école assurera également une formation continue tout au long de la semaine ce qui donnera l’opportunité aux travailleurs intéressés d’enrichir leurs connaissances pendant le week-end, a fait remarquer la même source.

Selon le directeur de la CAM, les préparatifs nécessaires ont été lancées pour que cette entité, susceptible de former 1300 personnes annuellement, soit prête à recevoir les stagiaires, notant que des espaces spéciaux ont été réservés pour les ateliers théoriques et pratiques qui seront encadrés par des artisans spécialisés.

Le lancement des activités de cet établissement de formation, a déclaré M. Boulouednine, sera marqué par l’organisation d’ateliers de couture, de fabrication de confiseries traditionnelles et de coiffure, avant d'étendre progressivement la formation au reste des spécialités.

Cette formation sera couronnée par l’octroi d'une attestation agréée qui permettra à son titulaire de bénéficier des différentes formes d'accompagnement proposées par les dispositifs de l’État, et ce, dans le but de garantir l'intégration des artisans sur le marché du travail et de créer une valeur ajoutée, a-t-on indiqué.

APS

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute