L’Algérie profonde POUR AMÉLIORER LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS

Des camions à benne tasseuse distribués à Jijel

  • Placeholder

Amor ZOUIKRI Publié 10 Avril 2022 à 12:00

Une opération de distribution de camions à benne tasseuse s’est déroulée jeudi dernier à Jijel. © D. R.
Une opération de distribution de camions à benne tasseuse s’est déroulée jeudi dernier à Jijel. © D. R.

Si les communes ont à leur disposition ces engins, le problème de la gestion des ordures ménagères reste soulevé avec acuité. Il est à l’origine de l’accumulation des amoncellements d’ordures et de l’apparition des décharges sauvages.

Dans le souci d’améliorer le cadre de vie des citoyens, une opération de distribution de camions à benne tasseuse s’est déroulée, jeudi dernier, à Jijel, selon ce que rapportent les services de la wilaya. Il s’agit de la distribution de 8 engins aux communes de Jijel, Taher, El-Kennar Nechfi, Chekfa, Khiri Oued Adjoul, Bouraoui Belhadef, Djemaâ Beni Hbibi et Chehna. Naturellement, ces camions sont destinés à renforcer les capacités de ramassage des déchets ménagers aux fins d’élimination des différents points noirs et des décharges sauvages.

Selon les mêmes services, ce matériel a été distribué dans le cadre d’une opération financée par le budget de wilaya et inscrite sur le compte du programme du fond de solidarité et d’assurance des collectivités locales. Au total, ce sont 26 engins de ce type qui ont été distribués depuis le début de cette opération, qui s’est déroulée sur 3 phases “pour préserver la santé publique”, selon toujours la même annonce.

Néanmoins, si ces communes ont à leur disposition ces engins, le problème de la gestion des ordures ménagères reste soulevé avec acuité. Il est à l’origine de l’accumulation des amoncèlements d’ordures et de l’apparition des décharges sauvages. Pis encore, il continue de souiller les espaces urbains et polluer l’environnement, notamment dans certaines communes ne disposant pas de moyens suffisants pour le ramassage et le traitement des déchets.

À Taher et dans les communes avoisinantes, c’est plutôt, la fermeture du centre d’enfouissement technique (CET) de la région qui a rendu complexe cette opération. Fermé depuis plus de deux ans, ce centre ne reçoit plus les déchets collectés. Ne pouvant plus supporter les effets de la pollution engendrés par cette “décharge”, des habitants de la localité de Demina sont passés à l’action radicale de sa fermeture. Face à une telle situation, le choix de se débarrasser des ordures ménagères s’est porté sur le CET de Jijel.

Cette solution n’a pas encore été facile dans la mesure où les engins transportant les déchets collectés parcourent de longues heures pour se débarrasser de leurs chargements, selon des élus qui ont récemment soulevé cette préoccupation à l’APW. C’est dans ces conditions que l’atteinte à l’environnement est devenue une réelle préoccupation avec des dépôts anarchiques de divers déchets s'entassant ça et là, n’épargnant pas les cours d’eau et les bords des oueds.

Les efforts lancés pour éradiquer les multiples points noirs n’ont pas réussi à mettre un terme à la dégradation d’un environnement, subissant de plein fouet les effets polluants de ces rejets anarchiques. À cet amer constat s’ajoute un autre facteur lié à la saturation des CET, ce qui complique une situation rendue vulnérable par tant de contraintes. À souligner que dans la commune d’El-Milia, la situation s’est plus ou moins améliorée depuis que l’opération de collecte des déchets ménagers a été confiée à une entreprise privée.

Amor Z.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute