L’Algérie profonde DIRECTION DES OEUVRES UNIVERSITAIRES DE CHLEF

Des repas de Ramadhan au profit de 98 étudiants étrangers

  • Placeholder

Ahmed CHENAOUI Publié 06 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

La direction des œuvres universitaires de l’université Hassiba-Benbouali de Chlef assure en ce mois de Ramadhan et en cette période de vacances de printemps, des repas (ftour et shour) au profit de 98 étudiants étrangers répartis à travers l’ensemble des résidences universitaires.

Selon le directeur des œuvres universitaires DOU, Abdelkader Djendir, les étudiants en question sont originaires de plusieurs pays arabes, de l’Afrique et même de l’Europe, de la Palestine, du Sahara occidental, du Mali, du Niger, de Nigeria, Gana, Mozambique, de l’Ouganda, du Yémen, Zimbabwe, de la Syrie, du Congo, de la Jordanie et de la Turquie.

Le même responsable a expliqué à ce propos que les préparatifs quant à cette opération spéciale avaient débuté plusieurs semaines avant le début du mois sacré. “Plusieurs séances de travail avaient été tenues avec l’ensemble des directeurs des résidences universitaires et des représentants des étudiants afin que toutes les dispositions indispensables au bon déroulement de cette opération de restauration des étudiants durant ce mois sacré et de sa réussite soient réunies”, dira le même responsable.

Celui-ci a ajouté que la nature des repas (f’tour et shour) qui sont proposés aux étudiants, répond parfaitement aux traditions de la société algérienne et musulmane “afin que nos étudiants puissent se sentir chez eux, au sein de leurs familles en ce mois de piété et de miséricorde”.

De la hrira ou de la chorba, des olives et des petits pois, du poulet, de la viande ovine ou encore de la sardine, de différentes sortes de salades variées, du lait, des dattes et plusieurs variétés de fruits de saison ainsi que des gâteaux dans la plupart des cas traditionnels demeurent, entre autres, parmi les produits alimentaires qui composent les plats du ftour.

Quant au repas du shour, il est composé d’après des chefs cuisiniers qui nous ont fait visiter leur immense cuisine lors de la préparation des repas, de fromage, de couscous traditionnel, d’œufs et de boissons gazeuses et de café.

“Le tout est servi quelques instants avant la rupture du jeûne dans la grande salle du restaurant de la résidence universitaire du 1er-Novembre 1954 à Hay Salam à Chlef qui compte plus de 800 places, sous la houlette d’un personnel entièrement mobilisé pour l’évènement”, conclut le directeur des œuvres universitaires de Chlef.

AHMED CHENAOUI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute