L’Algérie profonde CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MONDIALE DU REIN

Le service de néphrologie à la rencontre des citoyens

  • Placeholder

Faouzi SENOUSSAOUI Publié 23 Mars 2022 à 18:19

© D. R.
© D. R.

Le service de néphrologie et de dialyse du CHU Saâdna-Abdennour de Sétif organisera, demain, une course de 5 km ouverte au grand public.

L’initiative du service dirigé par Pr Baya Bahamida, qui entre dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du rein, vise la sensibilisation des citoyens quant au don d’organes et en particulier le don de rein et, du coup, la prévention des maladies rénales, célébrée à travers les quatre coins du monde depuis plusieurs années durant le mois de mars. 

Le coup d’envoi de la course du riche programme concocté par le service de néphrologie sera donné vers 8 h à la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif, près du siège de la wilaya de Sétif.

“Au lieu d’organiser des rencontres, séminaires et journées scientifiques et médicales, nous avons préféré d’organiser des activités qui s’adressent au grand public et auxquelles participeront le maximum de personnes”, nous dira Pr Bahamida, cheffe de file des organisateurs de l’évènement. 

“Cela servira à mener une campagne de sensibilisation tous azimuts, quant à l’importance du don d’organes, en général, et du don de rein, en particulier”, estime-t-elle, soulignant que “le choix de la journée de vendredi n’est pas fortuit, car, cela permettra aux citoyens des deux sexes d’y participer. En sillonnant plusieurs cités et quartiers de la ville, même les citoyens qui sont chez eux peuvent suivre cette activité”.

À cet effet, un lien a été créé (https://forms.gle/4JTxuZghdrb4aVg7) pour permettre aux participants de s’inscrire et permettre ainsi aux organisateurs de prévoir les moyens nécessaires pour la réussite de cette opération, considérée comme la première du genre.

Par ailleurs, nous avons appris que le service de néphrologie, qui a eu l’aval de l’Agence nationale de greffe d’organes, attend l’autorisation du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, met les bouchées doubles pour entamer prochainement la transplantation de reins à partir de donneurs vivants.

Une activité tant attendue par la population de la wilaya et de la région d’un bassin de pas moins de sept millions d’habitants à travers plusieurs wilayas limitrophes à la capitale des Hauts-Plateaux de l’est du pays. 

L’opération  sera  ainsi  réalisée en étroite collaboration avec le service de chirurgie infantile au niveau d’un bloc opératoire de ce dernier, sis à l’unité mère- enfant Harchi-Messaouda d’El-Bez, et ce, sous la houlette du directeur général de l’Agence nationale de transplantation d’organes, Pr Hocine Chaouche, et l’équipe du Pr Soualili, médecin chef du service de chirurgie infantile et président de la Société algérienne de chirurgie infantile.

Pr Bahamida a, par ailleurs, tenu à préciser que la pandémie de Covid-19 a retardé le lancement de la greffe rénale au niveau de la wilaya de Sétif.
 

FAOUZI SENOUSSAOUI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute