L’Algérie profonde Site 1 000-logements AADL à Draâ El-Mizan

Les acquéreurs soulagés

  • Placeholder

Ghilès O. Publié 27 Mars 2022 à 09:54

© D.R
© D.R

Après plusieurs rassemblements de protestation et plusieurs démarches menées auprès des autorités de wilaya et de l’AADL, à Tizi Ouzou, les acquéreurs des 869 logements au site des 1 000-Logements AADL à Draâ El-Mizan, au sud-ouest de Tizi Ouzou, sont enfin soulagés. En effet, le planning de remise des clés établi par l’AADL a commencé à être exécuté le 21 mars dernier et devrait être clôturé le 31 mars prochain. “C’est une remise des clés qui s’étale sur une dizaine de jours. Une fois l’acquéreur a signé le p.-v. au niveau du siège de l’AADL à Tizi Ouzou, il se rend sur le site pour recevoir les clés de son logement”, a confié Hamid, un membre du collectif de défense des bénéficiaires, qui ne cache pas sa satisfaction : “Nous sommes très contents d’habiter nos appartements avant le début du mois de Ramadhan après avoir patienté des années.

Ainsi, je peux dire que nos démarches et nos appels ont finalement abouti. Toutes les commodités existent dans ce site.” Néanmoins, dit-il encore, leur collectif doit mettre les bouchées doubles pour organiser le site. “Nous insisterons surtout sur la réalisation de la clôture le long de la RN30 car nos logements donnent directement sur cette route à grande circulation. Il s’agira aussi de nous organiser et de nous occuper de la propreté du site”, pense un autre membre de l’association. À signaler que ce site est doté d’une école primaire équipée en mobilier. Cependant, nous dit-on, elle risque de n’ouvrir ses portes qu’en septembre prochain. S’il est vrai que ce site comprenant ces logements AADL et 1 000 logements sociaux est livré avec les commodités nécessaires, à savoir l’eau, le gaz naturel, l’assainissement, l’électricité, un accès bitumé, un espace vert et de jeux dédié aux enfants, il est important de souligner que d’autres équipements permettant d’assurer un cadre de vie meilleur font toujours défaut. 

Il s’agit entre autres d’un collège, car le CEM Ahmed-Chihaoui (Base 7) situé à quelques encablures ne pourra pas répondre à la pression une fois que toutes les familles y seront installées. Ce collège souffre d’effectif pléthorique, d’autant plus qu’il est entouré de plusieurs quartiers et cités de plus en plus peuplés de la ville de Draâ El-Mizan. Au total, pas moins de 4 000 habitants résident déjà autour de cet établissement. Il est aussi attendu le lancement d’un lycée. “Nous souhaiterions avoir une salle de soins, un bureau postal, une antenne de mairie et un poste de police”, suggère, pour sa part, Lyès, un habitant du pôle urbain Premier-Novembre-1954.

 


O. Ghilès

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute