L’Algérie profonde UNE COMMISSION DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION À ORAN

Les oeuvres sociales toujours bloquées

  • Placeholder

Arezki M. Publié 18 Mars 2022 à 15:11

Siège de la direction de l’éducation d’Orant. © D. R.
Siège de la direction de l’éducation d’Orant. © D. R.

Quatre délibérations  ont été adoptées à ce jour pour débloquer les primes aux  ayants droit, mais aucun  dinar n’a été  versé  dans les comptes des bénéficiaires.

La Commission nationale des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation nationale  a  dépêché, la  semaine  passée, des  émissaires  dans  la  wilaya d’Oran pour s’enquérir des entraves bureaucratiques qui plombent la gestion de la commission locale, a-t-on appris de sources autorisées.

Les représentants de la commission nationale (Cwoste) ont effectué une visite de courtoisie au directeur de  l’académie d’Oran qui s’est  engagé  à  apporter toute l’aide nécessaire  pour  faciliter  le  dégel  de  la  commission  locale des œuvres sociales. 

La délégation s’est ensuite dirigée au siège de la commission wilaya des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation nationale pour une séance de travail qui s’est achevée par la décision de libérer, dans les plus brefs délais, les primes et autres indemnités bloquées. 

Le président de la Commission des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation nationale de la wilaya d’Oran (Cwoste), Belahoual Mansour, précise que cette délégation a été envoyée à Oran sur demande des membres de la commission locale qui se plaignent du “blocage des œuvres sociales” depuis plusieurs mois.

“Depuis notre installation en novembre 2021, nous avons entamé le traitement de tous les dossiers en instance. Quatre délibérations ont été adoptées à ce jour pour débloquer les primes aux ayants droit, mais aucun dinar n’a été versé dans les comptes des bénéficiaires.  Le paiement des primes et autres indemnités dépend exclusivement des prérogatives de la structure de gestion désignée par l’employeur (académie)”, affirme notre source. 

La commission locale des œuvres sociales, qui a été prise à partie par des centaines de “bénéficiaires” en colère, a finalement décidé de lancer un appel de détresse à la commission nationale “après épuisement de toutes les tentatives pour débloquer la situation”.

“La colère est montée, ces dernières semaines, parmi les travailleurs de l’éducation à Oran qui s’impatientent désormais après plusieurs mois de blocage des primes et autres indemnités.  Il y a eu des appels à la contestation, ce qui nous a contraints à solliciter l’intervention de la commission nationale”, continue notre interlocuteur.

Les dossiers s’entassent par milliers sur les bureaux de la commission locale depuis 2019, une exception à l’échelle nationale, et les efforts fournis par les nouveaux membres élus en mai 2021 semblent vains face à la “machine bureaucratique”. 

Il est à rappeler que les œuvres sociales sont composées de la commission locale qui regroupe les neuf membres élus par les travailleurs de l’éducation nationale et la structure de gestion qui comprend un comptable agréé et un ordonnateur, chargés de l’exécution des différentes délibérations adoptées par la commission. 
 

Arezki M.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute