L’Algérie profonde ANNABA

Multiplication des vols d’équipements et de biens publics

  • Placeholder

A. ALLIA Publié 20 Mars 2022 à 15:16

© D. R.
© D. R.

Un réseau de pilleurs de tampons d’avaloirs, qui écumaient la commune d’El-Bouni et ses environs depuis des mois, vient d’être mis hors d’état de nuire par les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie, apprend-on auprès de ce corps de sécurité. 

La cellule de communication du groupement de la Gendarmerie nationale de Annaba indique que les cinq individus qui composent cette bande et dont l’âge varie entre 22 et 37 ans ont été interpellés en flagrant délit.

“Le démantèlement de ce réseau spécialisé dans le vol des grilles d’avaloirs est intervenu suite aux informations faisant état de ces déprédations qui ont causé des dégâts collatéraux”, est-il indiqué dans le communiqué de presse parvenu à notre rédaction et qui explique que les membres du groupe de malfaiteurs agissaient de nuit à bord d’un véhicule utilitaire.

“Les avaloirs, dont des trous étaient laissés béants, ont causé de nombreux accidents automobiles et aussi des inondations lors des fortes précipitations”, poursuit l’auteur du document. 

Et d’ajouter qu’à l’instar de nombreuses autres wilayas du pays, le phénomène des vols des couvercles des avaloirs à Annaba est de plus en plus signalé, et dont le “butin” est écoulé auprès des particuliers versés dans la réparation des déchets ferreux et non-ferreux.

C’est ce qu’ont avoué les mis en cause lors de leur interrogatoire, confirmant la thèse de l’existence de réseaux criminels impliqués dans ce trafic qui touche également d’autres équipements publics, tels que les panneaux de signalisation routière et les caillebotis. 

Il y a lieu de signaler, par ailleurs la multiplication, ces dernières années, des vols de câbles de téléphonie en cuivre et en fibre optique de toutes dimensions à travers les différentes communes de la wilaya occasionnant une perte financière qu’Algérie Télécom doit assumer au détriment du développement de ses activités.

Cela, en dépit de l’inlassable traque par les services de sécurité, des jeunes délinquants, qui activent pour le compte de réseaux criminels spécialisés.

Ces bandes de malfaiteurs ciblent notamment la périphérie et les zones rurales de la wilaya de Annaba, Sidi Amar, Aïn Berda, Chorfa, El-Bouni et Chetaïbi.

Algérie Télécom a révélé récemment que ces agressions ont touché plus de 19 km linéaires, générant un dommage financier estimé à plusieurs centaines de millions de dinars, rien que dans la wilaya de Annaba. 

Cette entreprise n’a, pour le moment, qu’une seule alternative pour faire face à ce phénomène, celle d’améliorer son dispositif d’alarme avec le concours des services spécialisés de l’unité opérationnelle des télécoms (UOT), indique-t-on.
 

A. ALLIA

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute