L’Algérie profonde SECTEUR DE LA POSTE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS À DJELFA

Nouvelles structures et infrastructures mises en place

  • Placeholder

APS Publié 13 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

Les structures des entreprises Algérie Poste et Algérie Télécom ont été renforcées, dans la wilaya de Djelfa, par de nouvelles structures et infrastructures pour promouvoir leurs services dans le cadre de la dynamique de développement du secteur dans cette wilaya, a-t-on appris lundi.

De nouvelles structures des deux secteurs ont été ouvertes aux citoyens après leur inauguration par le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi-Triki, lors d'une visite de travail effectuée dans la wilaya. Ainsi, la commune de Aïn Ouessara a bénéficié d'un nouveau siège de l'agence commerciale d'Algérie Télécom.

La même commune (à 100 km au nord du chef-lieu de la wilaya) a été renforcée par l’infrastructure du téléphone fixe et de service internet (FTTH) de haut débit de fibre optique domestique. Le quartier Essalam est le premier à bénéficier de cette technologie, dont la capacité de ses installations s’élève actuellement à 1800 raccordements.

Parmi les structures inaugurées également par le ministre, un bureau de poste dans la commune de Aïn El-Ebel, au quartier Belbayed-Rabeh, ont précisé les responsables du secteur. Dans la commune de Djelfa, les travaux du projet de réhabilitation d'un bureau de poste dans le quartier 5-Juillet ont été lancés, pour un coût de 11 millions de dinars. À côté de ce bureau de poste, une agence commerciale d’Algérie Télécom a été lancée.

À cette occasion, le ministre a estimé que la couverture postale, qui s’élève à 60% dans cette wilaya, reste “faible” par rapport à la population, et nécessite encore des efforts communs pour élever le taux de couverture, en accélérant la réalisation des projets du secteur et en s'appuyant sur les locaux de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) pour abriter de nouveaux bureaux du secteur.

APS

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute