L’Algérie profonde ALIMENTATION EN EAU POTABLE À MÉDÉA

Point focal de la session ordinaire de l'APW

  • Placeholder

EL BEY M. Publié 02 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

La faiblesse des précipitations ces trois dernières années a eu des retombées négatives sur les campagnes agricoles et le niveau de remplissage des barrages. Une situation qui a motivé la programmation du dossier relatif aux ressources en eau à l'ordre du jour des travaux de la dernière session de l'APW de Médéa.

Même les dernières précipitations qui ont variablement touché la wilaya n'ont pas été d'un grand apport aux principaux ouvrages hydrauliques de la wilaya, à l'instar du barrage Ladrat, dans la commune de Sidi Naamane, où le taux de remplissage atteint à peine 25% de ses capacités, ou encore le barrage Beni-Slimane qui n'a emmagasiné que 10% de ses capacités.

La programmation du dossier vise à “trouver les solutions appropriées à la problématique liée au stress hydrique et corriger les dysfonctionnements enregistrés en matière d'approvisionnement en eau potable des populations durant la saison estivale”, a indiqué le président de l’APW, Mustapha Tani.

Dans son allocution, le wali, Djahid Mous, a esquissé le programme d'approvisionnement des populations en eau potable via les actions mises en œuvre, notamment la réhabilitation de 19 forages hydrauliques, l'acquisition de 45 pompes et la récupération des anciens systèmes d'alimentation des communes raccordées au système de Koudiet Acerdoune.

En effet, les efforts d'investissement consentis en matière de forage, de réhabilitation et d’équipement électrique de forages, d'opérations d'AEP au titre des programmes de développement local couvrent plus particulièrement les communes du sud de la wilaya, à savoir Chahbounia, Ksar El-Boukhari, Aïn Boucif et Chellalet El-Adhaoura.

M. EL BEY

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute