L’Algérie profonde Le courant ne passe plus entre le SG et la base

Remous au bureau local du Snapap à Chlef

  • Placeholder

Ahmed CHENAOUI Publié 17 Mars 2022 à 10:19

Rien ne va plus au sein du bureau exécutif du Syndicat autonome des personnels de l’administration publique (Snapap) de la wilaya de Chlef, si l’on se fie au rapport adressé au secrétaire national de ce syndicat. Signé par le président de la Fédération Snapap des travailleurs de la santé publique de la wilaya, Noureddine Chaouche, également représentant des sections syndicales Snapap des différentes autres fédérations locales qui regroupent plusieurs secteurs, le document fait état d’une situation intenable et conflictuelle entre l’ensemble des membres et le secrétaire général dudit bureau exécutif. Outre le contenu du rapport en question, dont nous disposons d’une copie, Noureddine Chaouche, accompagné de l’un des syndicalistes du même bureau exécutif, a fait savoir que cela fait bien longtemps que le courant ne passe plus entre les syndicalistes et le SG local, Abdennour Chioune, depuis sa désignation par l’instance nationale.

Il l’accuse de plusieurs dépassements et de laisser-aller dans l’exercice de ses fonctions, “d’autant plus qu’il n’a pas été élu par la base militante, mais tout simplement désigné par le secrétariat national du Snapap, ce qui ne lui permet pas de jouir de la légitimité syndicale”. Toujours selon le président de la Fédération des travailleurs du secteur de la santé publique de la wilaya, le présumé mis en cause serait également à l’origine du départ de plusieurs syndicalistes qui ne voulaient en aucun travailler avec lui, préférant ainsi claquer définitivement, d’après les déclarations du même plaignant, les portes du Snapap. “Ensemble, ils ne veulent plus de lui. Il les a tous ou presque marginalisés et trahis, de par son comportement et aussi de par sa prise de décision à titre individuel, sans le consentement ni encore la consultation des syndicalistes, ignorant ainsi totalement leurs avis et même leur existence”, ajoute Noureddine Chaouche.

Celui-ci révèle aussi que le même mis en cause ignore totalement l’aspect législatif qui régit l’activité syndicale d’une manière générale, ce qui ne lui permet pas, selon lui, d’être à la hauteur pour mener à bien sa mission et les intérêts des travailleurs “qui se trouvent à chaque fois confrontés à des situations conflictuelles avec leurs supérieurs hiérarchiques avec lesquels il n’a cessé de prendre le parti pris en leur faveur, au lieu d’être du côté des travailleurs du secteur”. Aussi, notre interlocuteur reproche à l’instance nationale du Snapap de ne pas vouloir réagir, à ce jour, afin d’intervenir et de régler ce conflit. Contacté à ce sujet, le secrétaire général du bureau exécutif de la wilaya du Snapap a catégoriquement démenti toutes les déclarations évoquées précédemment, qu’il qualifie de mensongères de fond en comble.

Et contrairement à ce qui a été évoqué au sujet de sa désignation par l’instance nationale Snapap, Abdennour Chioune dira qu’il a été élu lors d’une assemblée qui avait regroupé l’ensemble des militants du syndicat. “Ils se sont déjà plaints de moi auprès de l’instance syndicale nationale et aussi auprès de la justice, mais n’ont jamais eu gain de cause. Ce ne sont que des perturbateurs”, conclut le secrétaire général du même bureau exécutif Snapap de Chlef. 

 

 

AHMED CHENAOUI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute