L’Algérie profonde ALLOCATION CHÔMAGE À CHLEF

Ruée sur les annexes de l’Agence locale de l'emploi

  • Placeholder

Ahmed CHENAOUI Publié 06 Mars 2022 à 19:25

© D. R.
© D. R.

Ils sont des milliers de chômeurs des deux sexes à se lever tôt, chaque matin, pour faire une longue et interminable queue devant chacune des cinq annexes que compte l’Agence locale de l’emploi de la wilaya de Chlef, pour y déposer leurs dossiers administratifs exigés, afin de pouvoir bénéficier de l’allocation chômage, dans le cadre du nouveau dispositif qui vient d’être décidé par l'État.

Devant les sièges des annexes en question, notamment à Boukadir, à Ténès, à Oued Fodda, à Chettia et à Chlef, les bousculades à l’intérieur des longues files d’attente, même si encadrées par un dispositif sécuritaire, sont dans la plupart des cas violentes. “On est disposés à tout supporter, le froid matinal car nous sommes là depuis 4h du matin, la longue attente, la fatigue et la faim entre autres.

L’essentiel pour chacun de nous, c'est de déposer le dossier demandé à temps au niveau des services administratifs concernés dans l’espoir qu'il soit accepté”, raconte Sofiane, un jeune chômeur, expliquant que “cela fait deux jours que plusieurs d'entre nous viennent sans qu'ils puissent atteindre les bureaux de l'agence, compte tenu du monde fou qui forme la longue chaîne comme vous le voyez”.

Le directeur de l’annexe locale de l’Anem de Chlef, également chargé de l’emploi, Noureddine Benayada, a fait savoir que depuis le lancement de cette opération le 1er mars, 1500 dossiers ont été déjà réceptionnés et font actuellement l'objet d'une minutieuse étude par les services administratifs concernés.

“Rien que durant la première journée du lancement de cette opération, nous avions pu réceptionner presque 400 dossiers”, explique le même responsable. 
 

AHMED CHENAOUI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute