L’Algérie profonde Fermeture des écoles à cause de la covid à Sidi Bel-Abbès

Soulagement des parents d’élèves, satisfecit des syndicats

  • Placeholder

A. BOUSMAHA Publié 24 Janvier 2022 à 10:18

© D.R
© D.R

La fermeture des établissements scolaires, décidé par le président de la République dans les trois cycles d'enseignement pour une durée de dix jours, a fait réagir les représentants des syndicats de l’éducation de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, notamment le Cnapeste et l’Unpef, mais aussi les parents d’élèves. À ce propos, les deux responsables syndicaux, les enseignants et des parents d’élèves ont apprécié cette décision, même s’ils considèrent qu’elle est intervenue tardivement, en raison des nombreux cas détectés en milieu scolaire ces derniers jours. “Le Cnapeste avait demandé depuis le début de la pandémie et jusqu'à aujourd'hui la mise à disposition des établissements scolaires de tous les moyens nécessaires pour l’application du protocole sanitaire”, a confié à Liberté Aïssa Belaoufi, président du bureau de wilaya du Cnapeste. “Nous avons appris qu’il y a eu des cas d’enseignants et d’élèves contaminés par la Covid-19, mais jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons pas de statistiques précises, à l'exception du décès d'un collègue proviseur, qui a été emporté par le coronavirus”, ajoute-t-il, soulignant toutefois que “cette décision de fermeture va un peu rassurer les parents d’élèves”. 

Pour sa part, un parent d'élève a jugé que “la décision prise par le président de la République est venue à point nommé, car les cas ne cessent d’augmenter au niveau des établissements scolaires”. Et d’ajouter qu’“il n'y a pas que les enseignants qui sont contaminés, même nos enfants sont tombés malades”. Dans ce contexte, Abbès Oujdi Damerdji, président du bureau de wilaya de l’Unpef, a expliqué : “Nous avons souhaité que cette décision intervienne un peu plus tôt, au moment où nous avons appris auprès des parents d’élèves que des élèves qui ont été infectés par le coronavirus.” Pour rappel, seulement 20% du personnel du secteur se sont vaccinés sur un total de 13 972 employés à Sidi Bel- Abbès. 

 


A. BOUSMAHA

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute