L’Algérie profonde Stress hydrique à Oran

Un apport supplémentaire de 70 000 m3 d’eau par jour

  • Placeholder

Arezki M. Publié 21 Mars 2022 à 18:32

L’usine de dessalement de l’eau de mer d’El-Mactaa.© D. R.
L’usine de dessalement de l’eau de mer d’El-Mactaa.© D. R.

Le volume quotidien en eau pour approvisionner la wilaya devrait donc passer de 400 000 à 470 000 m3, mais même avec cet apport la Société de l’eau et de l’assainissement a besoin de 80 000 m3/jour supplémentaires pour satisfaire tous les besoins de la population de cette wilaya.

Le ministère des Ressources en eau vient d’affecter à la wilaya d’Oran un apport supplémentaire de 70 000 m3 d’eau/jour pour compenser le déficit qui s’est aggravé au début de cette semaine, suite à l’arrêt inopiné de la station de dessalement de l’eau de mer de Chatt El-Hilal, a-t-on appris de sources autorisées. 

Des prélèvements supplémentaires des barrages de la région Ouest, en particulier celui de Sidi Abdelli, ont été ainsi “autorisés” par le ministère après des “réclamations incessantes” de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (Seor). 

Le volume quotidien en eau pour approvisionner la wilaya devrait donc passer de 400 000 à 470 000 m3, mais même avec cet apport la Société de l’eau et de l’assainissement a besoin de 80 000 m3/jour supplémentaires pour satisfaire tous les besoins de la population de cette wilaya. Les besoins en eau sont, en effet, estimés à 550 000 m3/jour. 

Un responsable de la Seor, qui estime d’ores et déjà que tout quota supplémentaire est le bienvenu, souligne que le problème de l’eau ne pourra être réglé dans la wilaya que par la mise à la disposition de cette société de ressources pérennes.

La production des trois grandes stations de dessalement de l’eau de mer, qui couvre 70% des besoins quotidiens en eau de la wilaya, est régulièrement interrompue par des arrêts techniques “programmés” et/ou “inopinés”, ce qui fausse tous les calculs de la Seor. Ces arrêts techniques devenus fréquents seraient provoqués par des problèmes de logistique et de maintenance des équipements.

Le DG adjoint de la Seor avait récemment déploré les pannes fréquentes dans les stations de dessalement de l’eau de mer, en particulier dans la mégastation d’El-Mactaa. Ces pannes fréquentes seraient, selon la Seor, la première cause du déficit en eau dans la wilaya.

Le DG adjoint de la Seor avait estimé que, pour sécuriser l’approvisionnement en eau dans la wilaya, une réhabilitation en urgence de la station de dessalement d’El-Mactaa est nécessaire.

La capacité de production de cette station est de 500 000 m3, de quoi satisfaire à 100% les besoins de toute la wilaya d’Oran et exporter l’eau vers d’autres wilayas qui connaissent un stress hydrique, notamment Mascara. Cependant, depuis sa mise en service en juillet 2016, cette structure n’a jamais atteint sa capacité de production optimale en raison de pannes techniques répétitives. 

Son pic de production n’a jamais dépassé les 85% en quatre ans. Bien au contraire, sa production a baissé à 70 puis 60 et, enfin, 50%. Sa production instable entraîne des répercussions sur l’approvisionnement des abonnés, et ses capacités de production ne cessent de se réduire de mois en mois en raison de contraintes techniques. 

La station de dessalement d’El-Mactaa fournit aujourd’hui entre 200 000 et 230 000 m3/jour pour les deux wilayas d’Oran et de Mascara.
 

Arezki M.

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute