L’Algérie profonde AEP DE 7 COMMUNES À PARTIR DU BARRAGE DE TABELLOUT (JIJEL)

Un projet qui tarde à voir le jour

  • Placeholder

Amor ZOUIKRI Publié 06 Avril 2022 à 12:00

Vue du barrage de Tabellout (Jijel). © D. R.
Vue du barrage de Tabellout (Jijel). © D. R.

Plus d’une année après l’annonce faite par l’ex-ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, sur la levée du gel sur l’approvisionnement en eau potable de sept communes du sud de la wilaya de Jijel, la concrétisation de ce projet se fait toujours attendre.

Le projet d’alimentation en eau potable de sept communes a été soulevé lors de la dernière session de l’APW, lors de laquelle un élu a rappelé dans son intervention la déclaration de l’ex-ministre, lors de sa visite à Jijel, au mois de février de l’année 2021, faisant état de cette levée du gel.

Or, à ce jour, rien n’est venu donner une suite à cette déclaration, faite, s’il y a lieu de le rappeler, au barrage de Tabellout, à partir duquel est prévu l’AEP de ces communes. En réponse à l’intervention de l’élu de l’APW, le représentant de la direction des ressources en eau a fait part d’une étude qui concerne l’AEP, via ce barrage, des communes de Djimla et Beni Yadjis, lancée par la direction générale de l’ADE.

Les communes de Texenna, Ouadjana, Chahna, Taher et Chekfa, concernées par cette levée du gel, selon l’annonce du ministre, n’ont pas été retenues dans cette étude. On se rappelle que lors de son déplacement à Jijel, l’ex-ministre des ressources en eau avait notamment déclaré que “le gouvernement a levé le gel sur le projet d'approvisionnement en eau potable de sept communes à partir du barrage de Tabellout, nécessitant un montant de 11,2 milliards de dinars”.

Premier en matière de capacité de stockage qui est de l’ordre de 294 millions de m3 dans la wilaya de Jijel, qui compte 4 autres ouvrages hydrauliques, le barrage de Tabellout est le cinquième à l’échelle nationale. Outre sa vocation d’AEP de plusieurs communes à Jijel, ce barrage est retenu pour desservir 15 communes, à Sétif, et 6 autres, relevant de la wilaya de Mila, en plus d’irriguer quelque 20 000 ha des plaines d’El-Eulma.

La réalisation de cet ouvrage, mis en eau en 2019, répond à l’impératif d’un ambitieux projet de l’Agence nationale des barrages et de transferts (ANBT) pour l’AEP et l’irrigation des régions des Hauts-Plateaux.

Le retard dans la concrétisation du projet d’AEP des 5 communes à Jijel à partir de ce barrage, tel que annoncé par l’ex-ministre, ne peut être qu’une déception pour les populations locales. Cette affaire avait déjà suscité une certaine polémique lorsque seules les deux communes de Beni Yadjis et Djimla avaient été retenues, au départ, pour ces projets d’AEP à partir de cet ouvrage.

Avec ses 5 barrages et un sixième qui devait être implanté à Irdjana, à El-Ancer, qui fait l’objet d’un gel depuis 2013, la wilaya de Jijel dispose suffisamment de ressources pour assurer une meilleure dotation en eau potable à la population.

Justement, c’est lors de la visite de cet ex-ministre à Jijel, qu’un projet d’AEP à partir du barrage de Boussiaba a été mis en service pour desservir les communes d’El Milia, Settara, Gebala, Sidi Marouf, Ouled Yahai et Ouled Rabah.

Autant dire que si le problème de l’AEP reste d’actualité, notamment dans les zones rurales, la concrétisation d’autres projets à l’avenir est de nature à permettre la couverture des besoins des populations en matière d’eau potable à Jijel.

Amor Z.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute