L’International “PASSEPORTS DORÉS” DANS L’UE

Bruxelles menace de saisir la justice contre Malte

  • Placeholder

AFP Publié 07 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

La Commission européenne a demandé hier à Malte de mettre fin à son système controversé de “passeports dorés” octroyés à de riches investisseurs en échange de paiements, menaçant de porter l'affaire devant la Cour de justice de l'UE.

Bruxelles avait ouvert en octobre 2020 une procédure d'infraction contre Chypre et Malte pour que ces deux pays membres de l'Union européenne mettent un terme à ces pratiques controversées, soupçonnées de favoriser la corruption et le blanchiment d'argent.

Ces États ont tiré pendant des années d'importants revenus en monnayant ces passeports qui permettent de circuler et de s'installer librement dans les 27 pays de l'UE.
Fin mars, la Commission a de nouveau réclamé la fin des “passeports dorés”, qui ont surtout profité à des Russes et des Chinois fortunés, invitant “instamment les États membres à abroger immédiatement tout programme de citoyenneté par investissement”.

Dans un communiqué publié mercredi, l'exécutif européen a annoncé une nouvelle étape de la procédure : l'envoi à Malte d'un “avis motivé”. Faute de réponse satisfaisante dans un délai de deux mois, la Commission pourrait porter l'affaire devant la Cour de justice de l'UE.

Le gouvernement maltais a suspendu, début mars “jusqu'à nouvel ordre”, l'octroi de ce type de passeports aux ressortissants russes et bélarusses, en raison de la guerre menée en Ukraine.
“C'est un premier pas positif, mais Malte continue d'utiliser ce système pour d'autres nationalités et n'a pas exprimé son intention d'y mettre fin”, a souligné hier la Commission.

Chypre, de son côté, a abrogé son système de “passeports dorés” et n'accorde plus ce type de naturalisations depuis octobre 2021. Bruxelles n'a pas encore stoppé la procédure d'infraction contre Nicosie, mais “évalue soigneusement la situation avant de décider des prochaines étapes”.

La Commission européenne avait également engagé un dialogue avec la Bulgarie, autre État membre impliqué dans ces pratiques, ce qui a conduit le Parlement bulgare à y mettre fin le 24 mars.
Bruxelles a, par ailleurs, recommandé aux pays membres de l'UE ayant accordé des “passeports dorés” à des citoyens russes ou bélarusses d'envisager de les retirer pour les personnes faisant l'objet de sanctions en lien avec la guerre en Ukraine.

AFP

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute