L’International CRISE POLITIQUE EN TUNISIE

L’UE “très préoccupée” par la dissolution du Parlement

  • Placeholder

R. I. /Agences Publié 09 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

L’Union européenne est “très préoccupée” par la dissolution du Parlement tunisien et les “poursuites judiciaires entamées contre certains de ses membres”, a indiqué jeudi une porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell dans un communiqué.

“Nous appelons au retour, dans les meilleurs délais, à un fonctionnement normal des institutions et continuerons à suivre attentivement les différentes étapes de mise en œuvre du calendrier politique approuvé en décembre 2021”, a ajouté la porte-parole Nabila Massrali.

“Il est essentiel que le processus de réformes soit fondé sur un dialogue inclusif de tous les acteurs politiques et sociaux.” “Tout en respectant pleinement la souveraineté du peuple tunisien, nous rappelons également l’importance du respect de l’acquis démocratique, de la séparation des pouvoirs, de l’État de droit et des libertés et droits fondamentaux, y compris les droits civils et politiques, afin de garantir la stabilité et la prospérité du pays”, a-t-elle poursuivi.

Le président tunisien, Kaïs Saïed, a annoncé le 30 mars la dissolution du Parlement, huit mois après l’avoir suspendu pour s’arroger les pleins pouvoirs en juillet 2021, dans ce pays berceau du Printemps arabe. L’annonce de la dissolution du Parlement, dominé par le parti d’inspiration islamiste Ennahdha, bête noire du chef de l’État, avait été faite peu après la tenue d’une réunion virtuelle au cours de laquelle 116 députés avaient voté pour annuler les mesures exceptionnelles décidées par le président depuis son coup de force.

Kaïs Saïed a qualifié cette réunion de “tentative de coup d’État qui a échoué” et accusé les participants de “comploter contre la sécurité de l’État”, demandant à la ministre de la Justice d’engager des poursuites à leur encontre.

“Nous notons les progrès effectués dans l’élaboration d’un programme de réformes économiques et réitérons notre appui au peuple tunisien dans un contexte de crise sociale et économique d’envergure qui a été aggravée davantage par l’impact de l’agression russe de l’Ukraine”, a conclu la porte-parole de la diplomatie européenne.

R. I./Agences

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute