L’International Guerre en Ukraine

La parole aux armes, en attendant d’éventuels pourparlers

  • Placeholder

Djilali BENYOUB Publié 03 Mars 2022 à 09:01

© D.R
© D.R

Septième jour de la guerre en Ukraine et toujours pas de solution diplomatique en vue. En dehors de la disposition affichée par Moscou d’entamer d’autres pourparlers avec Kiev, ce sont encore les sirènes d’alerte et les tirs d’obus qui pointent à l’horizon. Du moins pour l’instant. 

Face à l’offensive russe qui se poursuit, gagnant du terrain avec notamment le contrôle de la ville de Kharkiv qui a été la cible de bombardement depuis mardi, l’Occident travaille sur le front des sanctions pour affaiblir la Russie et celui de l’armement de l’Ukraine dans une démarche qui favorise “l’effort” de guerre. Cela d’autant plus que l’axe diplomatique a complètement été abandonné par les Occidentaux. Et c’est ce moment que le Kremlin choisit pour renouveler sa disposition à reprendre langue avec Kiev. “Une délégation de négociateurs russes est prête à reprendre mercredi soir des pourparlers avec des représentants de Kiev”, a indiqué le Kremlin. 

De son côté, Kiev a indiqué qu'aucune date n'avait été convenue, et accusé la Russie d'émettre des “ultimatums”. Sans rejeter totalement l’option puisque les deux délégations ont eu un premier round de discussions en Biélorussie. Sans aboutir à un résultat concret. Au front, l’armée russe a affirmé hier matin avoir pris le “contrôle total” du port de Kherson (Sud), proche de la Crimée, cible ces dernières heures d'intenses bombardements. L'armée russe s'est déjà emparée d'un autre port-clé de l'Ukraine, au bord de la mer d'Azov, celui de Berdiansk, et attaque actuellement celui de Marioupol (Sud-Est).

Cependant, des responsables ukrainiens démentent souvent ces informations bilan et disent carrément le contraire des médias occidentaux relais en l’absence des médias publics russes interdits et bloqués dans plusieurs pays. Il est ainsi difficile de savoir la part de vérité et la part de propagande. Par ailleurs, le président ukrainien Zelensky, qui n’a reçu aucun écho à ses appels à intégrer l’Otan et de l’Union européenne à faciliter son adhésion, a appelé les juifs du monde à protester. Zelensky a accusé Moscou de chercher à “effacer l'Ukraine et son histoire”, appelant “les juifs du monde à ne pas rester silencieux”, au lendemain de frappes russes ayant visé la tour de télévision à Kiev, mitoyenne du site du massacre nazi de Babi Yar. “Le nazisme est né dans le silence. Criez que des civils sont tués. Criez que des Ukrainiens sont assassinés”, a-t-il lancé dans une vidéo. Un glissement inattendu, même si l’on sait que le président ukrainien est de confession juive. 

Et c’est sur le plan économique que les choses s’accélèrent pour la Russie, avec l’entrée en vigueur des sanctions dont le retrait de plusieurs partenaires, dont des compagnies pétrolières, des deux gazoducs reliant la Russie à l’Europe, l’exclusion de sept banques russes du système Swift, ainsi que la fermeture des espaces aériens devant les avions russes. Les États-Unis ont décidé, hier, de fermer leur espace aérien à tous les avions russes. L’objectif est d’étouffer économiquement la Russie pour amener le président Vladimir Poutine à lâcher du lest et à desserrer l’étau autour de l’Ukraine. Ce qui n’est pas dans ses cordes, M. Poutine ayant affirmé que l’opération s’arrêtera lorsqu’elle aura atteint tous ses objectifs. Ce qui ne semble pas le cas aujourd’hui.

 


D. B./AFP

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute