L’Actualité Loi sur la numérisation

L’élaboration du texte en cours

  • Placeholder

Lyes MENACER Publié 15 Mars 2022 à 10:14

La loi relative à la numérisation et les textes d'application sont en cours d'élaboration, a annoncé hier le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Charhabil, en marge du Salon international des technologies de l'information et de la communication ICT Maghreb, qui s'est ouvert hier au palais de la culture Moufdi-Zakaria (Alger). M. Charhabil a expliqué que son département œuvrait à susciter les interactions nécessaires entre le secteur public et le secteur privé dans le cadre du projet visant à créer des pôles d'innovation numérique aux quatre coins du pays. 

Organisé sur trois jours, le Salon ICT Maghreb ambitionne de devenir le carrefour d'échange entre professionnels et experts des TIC, attirant décideurs et donneurs d'ordre publics et privés. Hocine Charhabil a affirmé, à l'occasion, que les objectifs de ce salon “correspondent parfaitement” à ceux de son ministère qui œuvre à “encourager le dialogue et la consultation autour de la transformation numérique”. 

Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Économie de la Connaissance et des Start-up, Yacine El-Mahdi Oualid, a estimé, de son côté, que l'Algérie est appelée à “relever de nombreux défis décisifs pour l'avenir du pays dont celui de la transformation numérique”, soutenant que “beaucoup a été fait dans ce sens, mais le chemin est encore long”. Le secrétaire général au ministère de la Poste et des Télécommunications, Abderrezak Henni, a, pour sa part, rappelé que des “efforts considérables” ont été accomplis par son département pour promouvoir les TIC en Algérie, alors que la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a mis en avant l'importance des TIC dans le monde de la culture. Cette édition d’ICT Maghreb verra l'organisation d'un concours pour récompenser les meilleures innovations. 

Pour rappel, le Salon international des technologies de l'information et de la communication  verra la participation de 150 exposants nationaux et internationaux, dont les principaux acteurs algériens du secteur des technologies de l'information et de la communication. Ce salon, où se côtoieront entreprises, experts, start-up, étudiants et médias, devrait accueillir 6 000 visiteurs. Outre l'opportunité qu'il offre aux exposants de se retrouver face à des décideurs et professionnels IT afin de leur proposer leurs solutions dans le cadre des grandes tendances digitales actuelles du marché, le salon permet également aux visiteurs d'accéder au marché de toute la région du Maghreb en une seule action, expliquent les organisateurs, précisant que plus de 500 produits et services dans le secteur des TIC sont disponibles en un seul lieu. 

 


L. M./APS

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute