Culture LA WILAYA DE MASCARA EN SOUFFRE AUSSI

Un vide culturel pesant

  • Placeholder

A. B. Publié 07 Avril 2022 à 12:00

La bibliothèque communale de Mascara, © D. R.
La bibliothèque communale de Mascara, © D. R.

“Des manifestations culturelles sont organisées par les différentes associations qui activent mais elles sont boudées par les citoyens et même par les personnalités invitées...” Telle est la réflexion du responsable d’une association culturelle de la ville de Mascara, qui ajoute : “Nous avons un troupe théâtrale considérée beaucoup plus à l’extérieur qu’à Mascara. Nos acteurs se produisent souvent devant un nombreux public hors wilaya et sont récompensés pour la qualité des spectacles, mais se retrouvent devant une très faible assistance localement.”

Besoins culturels refoulés ou absence de goûts endogènes, la population de la wilaya de Mascara ne manifeste aucun intérêt particulier pour les activités programmées le plus souvent dans des conditions de circonstance seulement. Pourtant, la wilaya a bénéficié de maisons de la culture, de bibliothèques communales, de théâtres, de salles de cinéma, de centres culturels et de maisons de jeunes, des infrastructures toutes dotées des équipements adéquats, venues renforcer le parc immobilier relatif aux infrastructures culturelles dont sont dotées les communes relevant de la wilaya de Mascara.

Outre ces moyens enviables, la wilaya de Mascara dispose d’un riche effectif humain, qui active au sein de la direction de la culture, chargé de la gestion de ce patrimoine. Mais en dépit de ces dispositions, les manifestations culturelles sont majoritairement boudées par les citoyens.

Dans ce contexte, force est de constater qu’un très fort taux des populations locales n’a pas encore acquis la culture des festivités ; les rares cultivés ne trouvent pas d’oreille attentive à l’effet de renforcer leurs rangs et partager leur passion et, de ce fait, assistent, impuissants, au déclin de ce secteur qui constitue le baromètre de la culture des Mascaréens.

Ainsi, faute d’abriter des manifestations appropriées, ces structures culturelles sont parfois détournées de leur vocation et sont utilisées par les formations politiques pour les meetings et autres rassemblements populaires, ou encore sont transformées par des gestionnaires malintentionnés en unités commerciales.

Pourtant, historiquement, la wilaya de Mascara est une région où la culture dominait et reléguait au second plan les autres secteurs, une position symbolisée par la personnalité de l’Émir Abdelkader, un poète qui a légué à la population régionale un trésor culturel inestimable mais qui reste mal ou pas du tout exploré.

La bibliothèque communale de Mascara, pourtant très bien fournie en ouvrages, n’est fréquentée que par quelques étudiants à la recherche de documentations susceptibles de les aider à enrichir leurs connaissances ou faciliter la résolution de leurs thèses.

A. B.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 60 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  3. Déclaration d’Issad Rebrab

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute