Liste des résultats

Publications et activité

  • © D. R.

    Portrait d’une commune marginalisée

    L’histoire retiendra que l’Émir Abdelkader est né à El-Gueithna, une commune située entre Bouhanifia et Hacine et qui relève administrativement de la wilaya de Mascara.

  • Aïn Soltane, dans la ville de Mascara. © D. R.

    Les symboles de la cité démolis

    Rekaba, Bab-Ali, la gare, Sidi M’hamed, ravin sidi Bouskrine, sous la place, filadj (village), Aïn Soltane (source du sultan) et jardin Pasteur appelé communément “Promelat” (traduisez promenade), tels sont les lieux qui ont marqué l’histoire de Mascara. Ce sont des lieux, des endroits ou des structures mythiques qui traduisent le parcours jalonné de faits et actes de l’histoire de la ville.

  • La bibliothèque communale de Mascara, © D. R.

    Un vide culturel pesant

    “Des manifestations culturelles sont organisées par les différentes associations qui activent mais elles sont boudées par les citoyens et même par les personnalités invitées...”

  • Bouhanifia est réputée pour les bienfaits de ses eaux thermales. © D. R.

    TOURISME À MASCARA Des potentialités inexploitées

    L’étiquette de “région à vocation agricole” constitue-t-elle un blocage au développement des autres secteurs dans la wilaya de Mascara ou, au contraire doit-elle servir de tremplin et de motif supplémentaire afin d’encourager la complémentarité des autres activités ? Telle est la question qui occupe les esprits aussi bien des autorités locales, des élus locaux que ceux de la popualtion.

  • © D. R.

    Horloges hors temps

    À l’instar des autres agglomérations, la ville de Mascara se caractérise par des horloges installées aux frontons des entités publiques ou sur les poteaux plantés pour les circonstances.

  • © D. R.

    Mesures de sécurité renforcées

    À l’occasion du mois béni du Ramadhan correspondant au mois d’avril 2022, les services de la sûreté de la wilaya de Mascara ont mis en place un plan de sécurité visant à assurer la sécurité des personnes et des biens.

  • © D. R.

    Les spéculateurs pointés du doigt

    Censé être un mois de piété, le Ramadhan se révèle être source de toutes les crises, notamment celles relatives aux produits de consommation.

  • © D. R.

    30% des médicaments achetés sont jetés

    À qui incombe la faute ? Telle est la question qui taraude les esprits des citoyens qui assistent impuissants à une scène affligeante qui résulte des produits médicamenteux retrouvés dans les poubelles. Généralement, quand une personne tombe malade, elle se rend chez un médecin pour auscultation.

  • © D. R.

    Les mises en garde du wali

    Si le problème lié à la pénurie du lait en sachet se pose sérieusement en période dite normale, au cours du mois sacré du Ramadhan, la situation empire eu égard à la très forte demande.

  • Des travaux de réfection sont réalisés pour le renforcement des réseaux de l’alimentation en eau potable. © D. R.

    Des solutions et des insuffisances

    Trop de facteurs défavorables sont intervenus et sont à l’origine de la dégradation de la situation dans la région. Pour combler ce large déficit en matières hydriques, les populations trouvent leur salut dans l’usage du système de citernage.

  • © D. R.

    Un hôpital orthopédique bientôt opérationnel

    Le secteur de la santé de la wilaya de Mascara s’enrichit d’une nouvelle infrastructure hospitalière, avec la réception prochaine du nouvel établissement hospitalier spécialisé en orthopédie-traumatologie à Bouhanifia,

  • © D.R

    Des logements à livrer et des retards à rattraper

    Un quota de 4202 logements participatifs locatifs (LPL) sera distribué en juillet prochain, a annoncé Sabeur Mohamed, directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Mascara

  • © D. R.

    Le désarroi d’Ali Haddad

    Lors de son audition, lundi soir, dans le procès pour “corruption” lié à un projet qu’il a obtenu à Aïn Defla, Ali Haddad a confirmé la confiscation de tous ses biens familiaux, y compris ses résidences à Alger.

  • © D. R.

    Chute de la production du miel

    Présence de produits chimiques sur les plantes lors des traitements appliqués aux vergers, absence de floraison, manque d’eau, déracinement des herbiers et désertion des abeilles sont autant d’éléments à l’origine de la chute des récoltes...

  • © D. R.

    L'assassin de la petite Hanane arrêté et écroué à Mascara

    L’auteur présumé de l’enlèvement et du meurtre de la fillette Rofaidha Hanane, âgée de 9 ans, a été arrêté et placé en détention, a affirmé Slimane Miloud Othmane, procureur de la République près le tribunal de Ghriss (Mascara),

  • Des tonnes de déchets de volaille polluent la forêt et dégagent une forte odeur nauséabonde. © D. R.

    Les déchets de volaille menacent l’environnement à Mascara

    Des apiculteurs possédant des ruchers au milieu de la forêt affirment que des essaims entiers ont péri sous l’effet de ce nouveau type de pollution de l’environnement.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 60 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  3. Déclaration d’Issad Rebrab

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute