Économie FONDS DE SOUTIEN À L’INVESTISSEMENT POUR L’EMPLOI

Dissolution et liquidation de la société

  • Placeholder

Meziane RABHI Publié 10 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

L’assemblée générale extraordinaire des actionnaires du Fonds de soutien à l’investissement pour l’emploi (FSIE) a procédé, le 30 mars 2021 à la dissolution et la liquidation de la société. Cette dissolution, indique la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de bourse (Cosob) “a été prononcée pour motif de déficits successifs ayant impacté la situation financière du fonds”.

Au 31 décembre 2020, le fonds compte 5 275 actionnaires. Le nombre cumulé des actions souscrites, depuis le lancement du fonds en 2009, est de 314 394 actions. Le capital global engrangé est de l’ordre de 62,3 millions de dinars.

“Suite à cette décision, la Cosob a saisi le liquidateur pour lui rappeler ses obligations d’informations à l’adresse des souscripteurs des actions FSIE en leur décrivant les prochaines étapes de la démarche à suivre pour la détermination et la restitution du capital qui leur sera dû”, indique le rapport.

Dans ce contexte, “le bilan des remboursements arrêté à la date de clôture de la liquidation fait état d’un montant de 64 790 320 DA sur un capital souscrit de 65 180 520 DA, soit un taux de remboursement de 99,41% parmi les souscripteurs”, ajoute le document.

La Cosob rappelle que les souscripteurs bénéficient, pour chaque action souscrite, d’une bonification de 10% (soit un prix de souscription de 180 DA pour une valeur nominale fixée à 200 DA) et ce dans la limite d’une valeur maximale de 22 200 DA par année.

“La clôture définitive de cette liquidation est prévue au plus tard à la fin du premier trimestre 2022”, annonce-t-on. Le FSIE a été créé en vertu des dispositions de la loi de finances pour 2005, notamment ses articles 58 à 62. Il a le statut d’une “société par actions à capital variable”.

Le Fonds, doté d’un capital social (part de l’État) de 350 millions de dinars, a pour mission de canaliser jusqu’à la moitié de l’épargne collectée auprès des travailleurs salariés vers des projets de développement économique à travers des prises de participation sous forme d’actions et de titres participatifs.

M. R

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 60 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  3. Déclaration d’Issad Rebrab

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute