Économie Afin de redynamiser le Conseil d’affaires algéro-tunisien

La CAPC et l’Utica signent un mémorandum d’entente

  • Placeholder

Meziane RABHI Publié 31 Mars 2022 à 09:26

La Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) et l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) ont procédé, hier à Tunis, à la signature d’un mémorandum d’entente pour relancer et redynamiser le Conseil d’affaires algéro-tunisien. “à travers cette initiative portée par la CAPC et l’Utica, les opérateurs des deux pays œuvreront à consolider et à renforcer la coopération économique entre l’Algérie et la Tunisie et tirer davantage profit des opportunités qu’offrent les deux marchés dans divers secteurs”, annoncent dans un communiqué les deux organisations.

La redynamisation du Conseil d’affaires algéro-tunisien, qui vient consolider la volonté politique des deux pays de construire un partenariat stratégique, “a pour objectif de mobiliser les entreprises des deux pays pour fonder de nouveaux partenariats et de favoriser ainsi la promotion des relations économiques, commerciales et industrielles entre l’Algérie et la Tunisie”, souligne le communiqué. À ce titre, la Confédération algérienne du patronat citoyen et l’Utica “s’engagent à, notamment, promouvoir un partenariat de long terme entre les communautés d’affaires algérienne et tunisienne, favoriser leur rapprochement, mettre à leur disposition toute information favorisant la conclusion de partenariats gagnant-gagnant et renforcer le partenariat industriel et la croissance des échanges commerciaux entre l’Algérie et Tunisie”. 

Le communiqué indique que le président de la CAPC, Mohamed Sami Agli, accompagné par Samir Majoul, président de l’Utica, a été reçu par la cheffe du gouvernement tunisien, Najla Bouden Romdhane. “Une rencontre qui confirme l’excellence des relations entre les deux pays frères résolument engagés dans la construction d’un partenariat stratégique”, fait remarquer le communiqué. La CAPC et l’Utica se disent “fières d’apporter leur contribution pour atteindre cet objectif porté par les plus hautes autorités algériennes et tunisiennes et s’engagent résolument à poursuivre avec persévérance et responsabilité leurs actions pour le développement économique des deux pays”.  

La redynamisation du Conseil d’affaires algéro-tunisien, indique-t-on, “s’attellera désormais à mobiliser les entreprises des deux pays pour fonder de nouveaux partenariats et tisser des liens solides et pérennes qui favorisent l’intégration des économies des deux pays”. Pour la CAPC, cette nouvelle alliance s’inscrit dans le cadre des missions de l’organisation et de sa volonté à consolider et développer des relations de partenariat à l’international et de favoriser l’intégration réussie de nos entreprises au marché mondial. “La CAPC s’attelle ainsi à poursuivre avec persévérance et responsabilité ses actions visant à tisser des liens solides et pérennes avec des institutions et organisations internationales similaires et des partenaires économiques porteurs d’opportunités pour le développement de notre économie et des entreprises auprès de partenaires étrangers”, conclut le communiqué. 

 


M. R. 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute