Radar IL AVAIT DÉNONCÉ LA TORTURE GÉNÉRALISÉE PAR L’ARMÉE FRANÇAISE

Paul Teitgen, un héros oublié de la Guerre d’Algérie

  • Placeholder

Farid BELGACEM Publié 11 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

■ Le travail mémoriel continue de susciter de profonds débats dans l’Hexagone sur les stigmates de la Guerre d’Algérie, notamment à propos du dossier de la torture généralisée par l’armée française.

Dans une tribune publiée par le quotidien Le Monde, l’historien Fabrice Riceputi a cité le cas de Paul Teitgen (1919-1991), un haut fonctionnaire de la police française qui a démissionné le 12 septembre 1957, en réaction aux actes de torture pratiqués sur les prisonniers et aux exécutions extrajudiciaires pendant la Guerre d’Algérie, quand des centaines de personnes furent exécutées sommairement.

Pour cet historien, il était temps de “rendre hommage à Paul Teitgen, un héros moral oublié et qui était opposé à la torture pendant la Guerre d’Algérie”.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 60 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  3. Déclaration d’Issad Rebrab

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute