Sports NAPLES

Adam Ounas toujours indisponible

  • Placeholder

Redaction Sportive Publié 06 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

Le milieu offensif algérien de Naples (Série A italienne de football), Adam Ounas, victime d'une gêne musculaire au niveau de la cuisse, n'a toujours pas retrouvé le groupe napolitain, a annoncé hier le club italien.

Ounas continue de s'entraîner à l'écart du groupe. “Ounas, Petagna, Di Lorenzo et Meret ont effectué un travail personnalisé sur le terrain”, informe la formation du Calcio. Annoncé sur les tablettes de l'Olympique de Marseille et de Besiktas l'été dernier, Adam Ounas est finalement resté à Napoli, à la demande de Luciano Spalleti.

L'Algérien, qui a été prêté par la direction italienne à l'OGC Nice (2019-2020), à Cagliari (première partie de la saison 2020-2021) puis à Crotone (seconde partie de la saison 2020-2021), pensait pouvoir s'imposer au sein de la formation de Série A et gagner en temps de jeu.

Toutefois, il n'a pas été épargné par des pépins physiques qui l'ont éloigné pas mal de fois des terrains. Victime d'un claquage à la cuisse en octobre, puis d'une lésion musculaire en novembre , l'ailier a été contraint de manquer sept journées du championnat italien, ainsi que deux matches de l'Europa Ligue.

Le début d'année 2022 n'était pas tout à fait différent, puisque l'ancien de Bordeaux a contracté le coronavirus lors de son voyage avec les Verts au Cameroun, pour la CAN 2022. Une contamination qui a provoqué d'autres anomalies, l'empêchant de prendre part à trois rencontres de Serie A.

Ce n'est qu'en février que l'Algérien est parvenu à retrouver les terrains avec son club. Des retrouvailles qui n'ont pas duré longtemps, puisqu'il se blesse de nouveau après cinq journées. Il reste incertain pour la réception de Fiorentina, dimanche prochain (14h).

Le milieu offensif de 25 ans compte que 434 minutes de jeu avec Naples (306 en championnat et 128 en Europa Ligue), avec deux buts à son compteur. Il aura manqué 15 matches avec son club, jusqu'à présent pour cause de blessures.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute