Sports Barrages Mondial-2022

Avantage Afrique du Nord

  • Placeholder

Redaction Sportive Publié 27 Mars 2022 à 09:09

L'Égypte a remporté contre le Sénégal (1-0) le barrage aller de la zone Afrique pour le Mondial, prenant l'avantage comme les autres équipes d'Afrique du Nord, l'Algérie au Cameroun (1-0), la Tunisie au Mali (1-0) ou le Maroc à Kinshasa contre le Congo (1-1), vendredi. Dans le cinquième barrage, le duel entre géants anglophones, Ghana-Nigeria (0-0), n'a pas permis de départager les deux adversaires. Pour le “remake” de la dernière finale de CAN, gagnée par le Sénégal (0-0, 4 t.a.b. à 2), l'Égypte a pris un début de revanche en gagnant la première manche, grâce à une frappe de Mohamed Salah, qui a provoqué le but contre son camp de Saliou Ciss, après que la balle a frappé le goal, puis la barre.

Le partenaire de “Mo” Salah à Liverpool, Sadio Mané, a secoué les Pharaons en seconde période, mais n'est pas parvenu à égaliser malgré plusieurs occasions pour les champions d'Afrique, qui devront renverser la vapeur dans leur nouveau stade de Diamniadio, mardi. Les trois pays du Maghreb ont pris un avantage plus net en ramenant un bon résultat en déplacement. Éliminée au premier tour de la CAN au Cameroun alors qu'elle était tenante du titre, l'Algérie a pris une sacrée revanche en s'imposant à Douala, grâce à un but d'Islam Slimani (41e). Dominé, le Cameroun de Rigobert Song, ancien capitaine devenu sélectionneur, doit renverser la vapeur à Blida, mardi, s'il veut jouer une huitième Coupe du monde. Le Mali, qui n'a jamais disputé de Mondial, a été plombé par le cauchemar de l'ancien “titi” parisien Moussa Sissako: un terrible but contre son camp suivi d'une exclusion en position de dernier défenseur.

Pour sa troisième sélection, le joueur formé au Paris Saint-Germain a d'abord marqué d'une passe en retrait beaucoup trop appuyée, alors qu'il n'était même pas en danger (36e). À peine le temps d'être réconforté par ses coéquipiers qu'il a vu rouge (40e) pour une faute en dernier défenseur sur Saïfeddine Jaziri. Le Maroc n'a pas gagné en déplacement, mais il a ramené un nul prometteur contre la RD Congo (1-1). Menés depuis la 12e minute sur une frappe enveloppée de l'ex-Lorientais Yoane Wissa, détournée par la tête de Romain Saïss, les joueurs de Vahid Halilhodzic ont égalisé sur une reprise de Tarik Tissoudali (76e) et sont en ballotage favorable avant le match retour, mardi. Longtemps méconnaissables, les Marocains ont raté une première opportunité d'égaliser quand Ryan Mmaee a complètement raté son penalty, avec une course interrompue avant de frapper nettement au-dessus (55e).

La RDC d'Hector Cuper a eu plusieurs balles de 2-0, par le Marseillais Cédric Bakambu (30e, 70e), malheureux, auteur de la main sur le penalty, le buteur Wissa (48e) ou Dieumerci Mbokani (72e). Le Maroc a égalisé sur un contre consécutif à un sauvetage de son gardien Yassine Bounou devant Ben Malango. Découragés, les Congolais ont fini à 10 après l'exclusion de Muzinga Ngonga pour une faute sur Achraf Hakimi (85e). Enfin, à Kumasi Ghana et Nigeria n'ont pas réussi à marquer et devront se départager au match retour.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute