Sports MCO

Du surplace qui annonce le pire

  • Placeholder

Rachid BELARBI Publié 28 Mars 2022 à 08:47

Auteur d’un match nul à Larbâa (1-1) face à un RCA qui le surplombe au classement général et le devance de trois points, le Mouloudia d’Oran continue de manger son pain noir et de souffrir en bas du classement, dans l’ombre de ceux qui font et défont le championnat de Ligue 1. Bien que ce nul loin d’Oran constitue incontestablement un résultat positif pour la troupe à Abdelkader Amrani et en apporte un point très précieux dans l’objectif du maintien, le fait que les Rouge et Blanc enchaînent un quatrième match sans succès révèle le degré d’impuissance qui freine leur élan et les contraint, dans le meilleur des cas, à confirmer leur statut, devenu chronique, de simple candidat au maintien parmi l'élite.

Une vérité devenue encore plus évidente depuis que le HB Chelghoum Laïd enchaîne les performances de haut vol face aux gros bras du circuit et que l'Olympique de Médéa recommence à goûter aux délices des victoires, un plaisir retrouvé à El-Hamri, sur le tartan de Zabana justement, après douze défaites de rang. Que ses deux principaux concurrents pour la place de “premier non relégable” soient de nouveau bronchés en mode “conquérant” change, d'ailleurs, tout pour ce Mouloudia qui a, de longues journées de championnat durant, été épargné d'une aspiration vers le fond par les simples faux pas de ces mêmes antagonistes. Or, maintenant que le reste de la meute chasse les points, il faudra que ce MCO de faible voltage compte uniquement sur ses seules performances pour espérer faire encore long feu au plus haut niveau national. Et c'est là justement que tout redevient encore plus difficile pour une formation qui n'a pas encore appris comment gagner en régularité à défaut de pouvoir, au moins, assurer le gain de ses rencontres à domicile.

Entre-temps, le HBCL est passé devant et l'OM a réduit d'un tiers son retard de 6 points, ce qui rend dorénavant le moindre faux pas interdit sous peine d'être enseveli. Cette terrible projection vers un futur proche qui fait craindre le pire pourrait même coïncider avec le 1er avril et le prochain acte de L1 qui exemptera, momentanément, les coéquipiers du n°10 Djabout, de leur rencontre à domicile à haut risque face à la JS Saoura en raison des engagements continentaux des Bécharis en Coupe de la CAF. Pour être longtemps resté à flot sans gagner, le MCO risque maintenant de couler sans jouer.

 

 

Rachid BELARBI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute