Sports IL N’A TOUJOURS PAS REÇU SON ARGENT

Lavagne fixe un ultimatum de 10 jours à la JSK

  • Placeholder

Samir LAMARI Publié 02 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

Dans un courrier envoyé hier à la direction de la JSK, l’ex-entraîneur, Denis Lavagne a fixé un ultimatum de 10 jours pour encaisser ses arriérés de salaires et primes de matches avant de saisir de nouveau la Fifa. “(…) nous tenons à vous rappeler que nous avions donné notre accord pour la levée de l’interdiction de recruter de nouveaux joueurs qui avait été imposée par la chambre du statut du joueur de la Fifa à votre club dans la mesure où la Fédération algérienne de football s’était portée garante du paiement de la créance due à M. Denis Jean Lavagne et assurait que l’instruction de paiement serait faite le 24 février 2022.

Or, à ce jour, M. Denis Jean Lavagne n’a toujours pas reçu la somme qui lui est due en vertu de la lettre de confirmation du tribunal du football ayant valeur de décision définitive et contraignante en date du 29 novembre 2021 Au vu de ce qui précède, nous vous informons par la présente que si M. Denis Lavagne ne reçoit pas la somme en question dans un délai de 10 (dix) jours, soit jusqu’au 11 avril 2022, il se verra dans l’obligation de saisir à nouveau la chambre du statut du joueur afin que la mesure d’interdiction de recruter de nouveaux joueurs soit de nouveau instituée à l’encontre de votre club, et ce, conformément à l’article 8 alinéas 7 et 8 du règlement du statut et du transfert des joueurs”, lit-on dans la correspondance signée par deux avocats représentants du technicien français à savoir Melanie Sharer et Isabel Falconer.

Au mois d’octobre dernier, la Fifa avait donné gain de cause à Lavagne. La JSK doit lui payer la somme de 7 061 130 DA (plus de 700 millions de centimes) à Lavagne sous peine de nouvelles sanctions de la Fifa. À noter que Lavagne est également en litige au nveau de la Fifa contre son dernier club en Algérie, l’USM Alger ; il réclame la somme près de 198 000 euros pour licenciement abusif.

SAMIR LAMARI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute