Sports Ligue 1

Le WA Tlemcen abdique

  • Placeholder

Redaction Sportive Publié 30 Mars 2022 à 09:20

Les affaires du WAT se sont compliquées dans la course au maintien après sa 17e défaite de la saison concédée sur le terrain de l'O Médéa (1-0), dans le cadre de la 23e journée de la Ligue 1 de football. Ce énième échec a diminué sensiblement les chances des Zianides de revenir dans la bataille du maintien, vu que l'écart les séparant du 14e et premier potentiel non relégable, en l'occurrence le MC Oran, a été porté à 14 unités. 

Du coup, de l’avis même du directeur sportif du club de l’Ouest, Mohamed Djalti, l’équipe doit se tourner d’ores et déjà vers la saison prochaine, dans l’espoir de former un groupe compétitif capable de revenir parmi l’élite. “Les dés semblent déjà jetés, surtout après notre dernière défaite à Médéa face à un adversaire concerné lui aussi par la course au maintien. Il faudra reconnaître que nos chances de rester en Ligue 1 sont devenues minimes, d’où la nécessité de penser, d’ores et déjà, à l’exercice à venir pour tenter de vite retrouver notre place parmi l’élite”, a-t-il déclaré à l'APS. Il faut dire que les statistiques ne plaident nullement en faveur du WAT qui n’a pas retenu la leçon de la saison passée, quand il avait attendu la dernière journée pour éviter la descente, grâce à la victoire de la JS Saoura sur son concurrent direct dans la course au maintien, à savoir l’AS Aïn M’lila.

En 23 matchs, les Bleu et Blanc n’ont goûté à la victoire qu’à deux reprises, contre 4 nuls et 17 défaites, totalisant ainsi seulement dix points. Leur ligne d’attaque est la plus faible du championnat avec 9 buts marqués, alors que leur défense est la plus perméable aussi, encaissant jusque-là 41 buts. Tout cela fait que les protégés de Sid Ahmed Slimani – troisième coach à diriger le WAT cette saison après Kamel Bouhellal et Meziane Ighil – se résignent déjà à leur triste sort.  Du côté de la direction du club, l’on évoque à chaque fois les problèmes financiers pour justifier le parcours décevant de leur formation depuis son retour en Ligue 1, à l’issue de l’exercice 2019-2020, et ce, après sept années passées dans les divisions inférieures.

Confrontée aussi à des dettes énormes au niveau de la Chambre nationale de règlement des litiges (CNRL), la direction du WAT sera à nouveau interdite de recrutement l’été prochain si elle n’apure pas ses dettes. Un premier obstacle qui se profile déjà à l’horizon, estime-t-on dans les milieux du Widad, qui sera au repos le week-end prochain après le report de son match contre l'ES Sétif dans le cadre de la 24e journée en raison des engagements africains de l’adversaire.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute