Sports JUGÉ POUR “BLANCHIMENT” ET “RECEL” DANS UNE AFFAIRE DE TRAFIC DE DROGUE

Les révélations fracassantes deWalid Mesloub

  • Placeholder

Rachid BELARBI Publié 05 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

L’ancien milieu de terrain des Verts, Walid Mesloub, comparaît depuis hier et jusqu’à demain devant un tribunal du Morbihan, en France, pour une sombre histoire de blanchiment d’argent liée à un trafic de drogue.

L’ex-international algérien, 36 ans, se voit, ainsi reprocher des faits de “blanchiment” et de “recel de blanchiment” d’une infraction. Des faits qui auraient été commis, comme le détaille le journal français L’Équipe, au fil d’une relation avec Van Thang N., 38 ans, alias “Chinois”, présenté comme le principal organisateur présumé de ce trafic de drogue, interpellé, pour rappel, en juin 2019 en possession de 3 kg de cocaïne ainsi que près de 213 000€ en liquide.

Devant la magistrate-instructrice, l’ancien joueur de Lorient a plaidé l’innocence. “Tout ce qui a été signé en mon nom a été fait à mon insu. Je n’ai pas approfondi. C’est quelqu’un qui s’habillait bien et qui mangeait souvent dehors, à chaque fois qu’on parlait, c’était de voitures car j’aime les voitures aussi. Ça me dérange d’être mêlé à tout ça, pour moi, mon image et ma famille. J’ai une très bonne image dans tous les clubs où je suis passé, j’ai toujours été le capitaine d’équipe”, aurait-il continué au moment où son avocat, maître Léon-Lef Forster, plaide “l’innocence” de son client, arguant qu’il “a été un peu dupe de la situation et incontestablement induit en erreur”. “Mon client, reconnaît un manque de vigilance, mais il a vécu toute cette affaire comme une véritable tragédie” , énoncera-t-il.

Pourtant, note la même source, l’ancien milieu de terrain multiplie les achats et les ventes de puissants véhicules avec son acolyte, rencontré une première fois en 2015 et devenu son ami : Range Rover Evoque, Audi S1,RS4, RS6, Mercedes AMG C63S,GLE63S Coupé, GLC43. Ainsi qu’une surpuissante Lamborghini Huracan “d’entrée de gamme” à 180 000€, pour laquelle Walid Mesloub soutient qu’il a été dupé par son “ami”.

Une Audi RS6, acquise par le trafiquant présumé, finit même entre les mains du capitaine de l’EN championne d’Afrique 2019, Riyad Mahrez. Malgré son infirmation, l’identité de Mesloub a, d’ailleurs, été découverte par les enquêteurs sur la carte grise de la Lamborghini. Le joueur a assuré que l’opération avait été menée à son insu, avant d’ajouter qu’il avait “donné à son ami sa pièce d’identité il y a longtemps, qu’il (Van Thang N.) avait gardée sur son téléphone”.

Une explication qui vaudra pour plusieurs autres véhicules retrouvés au nom du joueur lorientais mais utilisés, précise L’Équipe, en réalité, par “Chinois”. Notamment la Mercedes AMG C63S, d’une valeur de plus de 100 000€, qui aurait été échangée, selon les investigations, contre 2 kg de cocaïne avec d’autres prévenus renvoyés dans la même affaire. En revanche, pour la Audi RS6 d’une valeur de 90 000€, acquise auprès du trafiquant présumé, Walid Mesloub a indiqué l’avoir “échangée” contre une BMW.

Cette luxueuse berline, dont seulement douze exemplaires avaient été vendus en France à l’époque des faits, n’aurait été gardée qu’un peu plus d’un an par l’ex-joueur de Lorient selon ses déclarations. “Ensuite, je l’ai revendue à un ami, joueur de foot qui joue en Angleterre à Manchester, Riyad Mahrez”, confie-t-il encore à la juge. Trois motos et une Rolex, modèle Batman, semblent également avoir fait l’objet de transactions entre les deux hommes. Au total, les enquêteurs ont relevé que plus de 196 000€ auraient été crédités, en deux ans, sur les comptes du joueur en provenance de proches du “Chinois”.

Rachid BELARBI

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute