Sports FAF

MOHAMED MAOUCHE ASSURE L’INTÉRIM

  • Placeholder

Sofiane MEHENNI Publié 02 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

Le vice- président de la FAF, Mohamed Maouche, une figure emblématique de l’équipe historique du FLN prend l’intérim à la tête de la fédération algérienne de football et remplace, Charafeddine Amara qui a démissionné jeudi de son poste de président de la FAF.

“J'ai été désigné pour assurer l'intérim à la FAF, il s'agit d’une période transitoire que je dois gérer jusqu'à la tenue de l’assemblée élective. Le futur président doit apporter un plus dans tous les domaines, avec un programme ambitieux de quoi lui permettre de réaliser une vraie réforme du football national”, a indiqué à l'APS Mohamed Maouche.

Maouche (86 ans), a été désigné pour assurer l'intérim, lors de la réunion extraordinaire du Bureau Fédéral, tenue jeudi au siège de l’instance fédérale à Alger et ce jusqu’à la tenue de l’assemblée général ordinaire puis élective pour élire le remplacement de Amara à la tête de la FAF.

“Je ne pouvais dire non à mon pays. Nous allons préparer les élections, qui seront précédées par l'assemblée générale ordinaire (AGO), dont la date sera fixée lors de la prochaine réunion du BF prévue le 11 avril”, a-t-il ajouté. En outre, l’assemblée général élective (AGE) de la FAF aura lieu dans un délai de 60 jours, selon les statuts de l'instance fédérale, suite à la démission du président Charaf-Eddine Amara, en relation avec l'échec de l’équipe nationale à se qualifier à la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre).

“Conformément aux statuts de la FAF et au décret exécutif 14-330, les membres du BF ont désigné Monsieur Mohamed Maouche, vice-président de la FAF, pour assurer l'intérim jusqu’à la tenue de l'AGE qui ne saurait dépasser statutairement les soixante jours”, précise la FAF dans un communiqué. Entre-temps, Charaf-Eddine Amara devra présenter ses bilans, moral et financier, lors d’une assemblée générale ordinaire qui entérinera sa démission. Une commission de préparation des élections sera également mise en place à l’issue de l’AGO.

S. M.

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute