Sports LES MÉNAÏLIS CRIENT AU SCANDALE APRÈS LES INCIDENTS DU MATCH USMK-JSBM

Naïli : “Nous avons vécu l’enfer à Khenchela”

  • Placeholder

Mohamed HAOUCHINE Publié 11 Avril 2022 à 12:00

© D. R.
© D. R.

En cette phase retour des différents championnats de football, l’on assiste, comme chaque année, à un regain de tension et de violence dans de nombreux stades d’Algérie du fait que les enjeux sont importants tant pour les équipes qui se disputent le haut du tableau que pour celles qui jouent pour le maintien dans leurs divisions respectives.

C’est ainsi que le match au sommet de la Ligue 2 qui a opposé samedi passé l’USM Khenchela à la JS Bordj-Ménaïel a été malheureusement marqué par de regrettables incidents qui n’honorent guère le football algérien. Il est vrai que l’enjeu était de taille car le club local l’USMK, classé second du groupe Centre-Est, recevait à l’occasion le leader la JSBM, qui avait un point d’avance au classement.

C’est dire que ce match tant attendu était important pour l’accession en Ligue 2, mais voilà qu’il a donné lieu à des dérapages et à des scènes de violence aussitôt répercutées à travers de nombreuses vidéos qui ont envahi les réseaux sociaux depuis deux jours.

“Nous avons vécu l’enfer à Khenchela car, dès notre arrivée au stade, des individus vêtus de gilet et se présentant comme des stadiers ont agressé nos joueurs sur le terrain et ce, bien avant le début de la rencontre, ce qui est un fait grave, alors qu’au match aller disputé au stade de Boumerdès nous avions reçu l’équipe de Khenchela avec des gâteaux et de la limonade et la rencontre s’est soldée par un match nul 0-0 sans qu’il y ait le moindre incident”, dira le président de la JSBM, Samir Naïli, qui était, hier encore, sous le choc après un tel cauchemar.

“Ce qui est grave, c’est que c’était un coup prémédité, car avant de rejoindre les vestiaires, les joueurs et les dirigeants ont été agressés violemment et moi-même je n’ai pas échappé aux coups qui pleuvaient sur toute la délégation. Nous nous apprêtons à envoyer un dossier complet à la Ligue avec un rapport détaillé, ainsi que des photos et des vidéos accablantes sur ce qui s’est passé réellement au stade de Khenchela, alors que le délégué du match, qui n’est autre que le président de la Ligue de football de Sétif, nous a promis d’adresser à la ligue un rapport objectif sur tout ce qui s’est passé au stade de Khenchela”, dira encore le président de la JSBM, qui en veut aussi à l’arbitre de la rencontre, Benabdellah Benchehida.

“Scénario bien connu, l’arbitre prétend qu’il n’a rien vu des incidents d’avant-match qui ont eu lieu au centre du terrain puis aux abords des vestiaires avant le début de la rencontre sous prétexte qu’il était confiné dans son propre vestiaire, mais il faut bien dire qu’il a manqué de courage et a fait preuve de passivité et de partialité durant tout le match, puisqu’il s’est empressé de siffler un penalty imaginaire pour l’équipe locale dès la 8’ de jeu comme le prouvent toutes les vidéos qui sont en notre possession, puis il nous a désavantagés durant toute la partie qui s’est soldée par la victoire des locaux sur le score de 3-2 mais, tout compte fait, je suis persuadé que nous aurions vécu le pire si la JSBM avait pu égaliser en fin de match”, affirme encore le président de Bordj Ménaïel, qui a demandé audience à la Ligue nationale amateur pour relater tous les faits qui ont marqué ce match USMK-JSBM, lui qui a tenu à conclure que “c’est malheureux que de tels dérapages existent encore dans nos stades en 2022, car ce n’est plus du football”.

Mohamed HAOUCHINE

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 60 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  3. Déclaration d’Issad Rebrab

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute