Sports ÉQUIPE DU CAMEROUN

Song motive son groupe

  • Placeholder

Ahmed IFTICEN Publié 23 Mars 2022 à 19:41

© D. R.
© D. R.

Comme l’Algérie, le Cameroun se tient prêt pour la confrontation de vendredi au stade Japoma de Douala pour le compte du match aller des barrages qualificatifs pour la Coupe du monde Qatar 2022.

À la tête de la barre technique depuis quelques semaines, Rigobert Song s’est contenté de quelques changements au niveau de l’effectif par rapport à la dernière CAN organisée au Cameroun et compte beaucoup sur l’apport psychologique pour relever le défi face à l’Algérie. 

Le coach des Lions indomptables a tenu à motiver ses troupes à travers un discours qui a précédé l’entame du stage de préparation de Douala, comme ont tenu à le faire savoir les médias locaux.

“Il n’y a pas trop de protocole ici. Nous sommes des free boys. Nous pouvons mieux nous entendre et être très free. Le temps est très court et nous avons un objectif à atteindre, la qualification directe pour la Coupe du monde”, a lâché Song en salle de réunion aux joueurs, avant d’ajouter : “Le staff et moi, nous sommes juste là pour vous accompagner et vous donner quelques ingrédients pour que vous soyez vraiment à la hauteur.”

Les Camerounais savent pertinemment que le changement de l’entraîneur à quelques jours d’une épreuve aussi décisive est juste un risque que Samuel Eto’o, le nouveau président de la Fédération camerounaise de football, assume pleinement.

“La question qui mérite d’être  posée  actuellement : est-ce que c’est le bon moment pour installer Rigobert Song à la tête de la sélection du Cameroun avant de parler de la décision elle-même ? Laissons ce débat de côté pour l’instant et focalisons-nous sur l’intérêt de l’équipe nationale. Il faut soutenir l’entraîneur. Après les deux matchs contre l’Algérie, on saura si Song mérite d’être à ce poste ou non”, révèle l’ex-défenseur des années 1990 Jules Onana, au moment où le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o, se réjouit de l’état d’esprit des Lions indomptables.

“L’ambition et l’énergie de nos Lions indomptables sont au plus haut avant le match de qualification de vendredi face à l’Algérie”, a-t-il écrit sur son compte Twitter. “Au plaisir de revoir les Fennecs au Cameroun”, a-t-il ajouté.

Toutefois, l’absence de Zambo Anguissa et de Moumi Ngamaleu du côté des Lions indomptable obligera Song et son staff à trouver les solutions adéquates.
 

Ahmed IFTICEN

Programme des matchs de barrage

Demain
◗ Stade des Martyrs (Kinshasa) : RD Congo-Maroc 16h
◗ Stade Japoma (Douala) : Cameroun-Algérie 18h
◗ Stade 26-Mars (Bamako) : Mali-Tunisie 18h
◗ Stade international du Caire : Égypte-Sénégal 20h30
◗ Baba-Yara Stadium : Ghana-Nigeria 20h30

Mardi 29 mars
◗ National Stadium Abuja : Nigeria-Ghana 18h
◗ Stade olympique Diamniadio : Sénégal-Égypte 18h
◗ Stade Mustapha-Tchaker (Blida) : Algérie-Cameroun 20h30
◗ Stade Radès : Tunisie-Mali 20h30
◗ Stade Mohamed-V (Casablanca) : Maroc-RD Congo 20h30

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute